Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 09:15
Maman a tort, Michel Bussi

Maman a tort, Michel Bussi, éditions Presse de la cité, 2015, 512 pages

Genre : thriller

Thèmes : enfance, maternité, enlèvement, souvenirs, mémoire

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet : Nymphéas noirs

L'histoire :

 

Vendredi 6 novembre 2015. Malone prend l'avion avec sa maman. Derrière son aquarium de verre, la dame le regarde attentivement. Elle ne sait pas qu'il s'envole pour la forêt des ogres.

" Tu n'as pas peur, dis-moi ? Parce que tu sais, là où tu vas, il y a ...(...) Il y a la jungle.Pas vrai, mon ange ? (...) Mais tu n'as aucune raison d'avoir peur, mon ange. Tu pars avec ta maman"

Un instant l'hôtesse croit déceler une hésitation de l'enfant au mot "maman". Mais qui d'autre pourrait être cette femme qui emmène avec elle un enfant qui la connait visiblement très bien ?

A quelques pas de là, la commandante Augresse a fait coller sur les murs le profil des suspects recherchés, que l'enfant observe  ...

Quatre jours auparavant, le petit Malone a raconté au psychologue scolaire, Vasile Dragonman, une histoire en apparence aberrante, mais qui l'obséde : sa maman n'est pas sa vraie maman. Seul Gouti, son animal en peluche, lui rappelle les souvenirs de celle qu'il attend, celle qui a promis de revenir le chercher lorsqu'il sera temps.

Vasile, lui, croit fermement à cette histoire, tant l'enfant est sincère. Mais comment le petit communique-t-il avec sa peluche ? L'urgence est autre cependant, car dans quelques semaines, l'enfant perdra ses souvenirs, se focalisera sur sa vie actuelle et ne parlera plus de sa vraie maman ... Il doit trouver de l'aide et c'est la commandante Marianne Augresse qui, malgré une autre affaire urgente, l'écoutera.

 

En vrac et au fil des pages ...

Comme toujours Michel Bussi parvient à nous mener tambour battant vers une fin qui se construit sous nos yeux, pour notre plus grand plaisir.

On dit ce livre moins bon que les précédents, mais qu'importe. La qualité de l'histoire tient à l'écriture fluide et prenante, mais aussi aux éléments qui s'imbriquent les uns les autres au fil des pages. Car si l'on croit, comme Vasile, que ce petit Malone dit la vérité, on est aussi happé par l'autre enquête, cherchant avec Marianne Augresse les suspects. C'est , bien entendu, ce qui nous perd.

Le côté peu crédible tient peut-être dans les phrases de l'enfant, qui, bien qu'en avance sur son âge, ne pourrait tenir de tels propos et mener une telle reflexion. L'auteur joue alors sur le travail de mémoire, les possibilités incroyables du cerveau humain manipulé dès le plus jeune âge, pour arriver à ses fins. Plus âgé, l'enfant n'aurait pu avoir cette innocence qui fait la différence.

Chaque élément est important et je ne peux les décrire ici au risque de dévoiler l'intrigue, que l'on devine tout de même dans certains passages ou qui se laisse entrevoir. mais l'on est pris par l'écriture, et qu'importe que l'on ait compris, trouvé, l'important est que cette lecture est prenante et agréable.

L'originalité tient sans doute en cette peluche qui cache bien des secrets, mais aussi dans la construction du récit qui joue sur les codes du conte pour enfant avec des personnages aux noms évocateurs : Augresse, Dragonman, Lechevalier ... Il les détourne pour l'occasion et les méchants ne sont pas ceux qui portent les noms les plus terrifiants ! On entre donc dans l'univers de l'enfant sans difficulté, nous demandant tout de même si l'auteur nos réserve une fin heureuse ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Licorne 10/08/2016 11:36

Pas mon préféré, tu le sais, mais jamais autant une peluche ne m'aura intrigué ! un bon roman qui emporte bien.

nath 10/08/2016 11:46

Goutiiiiiiiii !

c'era una volta 08/08/2016 13:21

J'aime bien que tu dises que malgré quelques défauts, ce qui compte c'est d'être happé par l'écriture parce que ça suffit ici pour que ça fonctionne.
Comme j'ai Nymphea noir dans ma PAL, je débuterai par lui.
:)

nath 08/08/2016 13:47

Nymphéas noirs est plus complexe à mon sens . Mais l'écriture c'est très important !

Pauline 03/08/2016 17:20

Je pense que je découvrirai l'auteur avec ce titre, le pitch me fait bien envie !

nath 03/08/2016 17:31

pourquoi pas ;)

Sandrine 03/08/2016 14:12

Dans ma liseuse il y a "Le temps est assassin", j'attends que mon mari le lise pour qu'il me donne son avis mais il est plongé dans les Thilliez, Grangé et autres de ce genre. Quel est ton titre préféré de cet auteur ?

nath 03/08/2016 16:21

malheureusement je n'en connais qu'un autre, qui p'avait été recommandé : Nymphéas noirs, un régal !

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...