Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 09:02
L'île des chasseurs d'oiseaux, Peter May

L'île des chasseurs d'oiseaux, Peter May, éditions Babel Noir, 2013, 432 pages

Genre : Policier

Thèmes : enquête, assassinat, deuil, jeunesse, amitié, souvenirs

Traduit par : Jean René Dastugue

 

L'auteur en quelques mots ...


Nommé, à 21 ans, "jeune journaliste de l'année", il a abandonné le journalisme lors de la publication de son premier roman, à l'âge de 26 ans. Le livre a été porté à l'écran pour la série "The Standard" sur la BBC à une heure de grande écoute. 
A partir de ce moment-là, Peter May est devenu très connu, à la fois comme producteur, scénariste et réalisateur d'oeuvres dramatiques pour la télévision - plus de 1000 scénarios en 15 ans. Pour sa série "Squadron" (l'Escadron), il a réussi à persuader la RAF de lui fournir des avions et des pilotes. Pour "Machair" il a conduit une troupe de 70 comédiens et membres d'équipage jusqu'aux ïles Hébrides, pour y tourner, en extérieur, 99 épisodes.

Toujours à la recherche d'un nouveau défi, il a quitté la télévision et l'Ecosse pour s'installer en France et retourner à ses premières amours: l'écriture de romans.  Très vite il est parti en Chine, un pays qui le fascinait depuis longtemps, dans le but impensable de se faire ouvrir les portes de la police chinoise.

Très méticuleux sur ses recherches, il a fait une étude exhaustive des méthodes utilisées par les inspecteurs, la police scientifique, et les médecins légistes chinois. Il s’est ainsi fait de nombreux amis dans tous les milieux au cours de ses périples.Pour la trilogie écossaise, il s'inspire de ses différents séjours réalisés dans les annés 1990, dans les îles Hebrides du Nord de l'Écosse.  Pendant cinq ans, il y passe cinq mois par an pour le tournage d'une serie dramatique pour la télévision écossaise.  Les paysages et l'atmosphere le marquent profondement, au point de décider de lui consacrer une trilogie romanesque, cette fois-ci écossaise.

Il débute alors l'ecriture de la serie choinoise, six thrillers situés en Chine et mettant en scène Margaret Campbell, médecin légiste de Chicago, et Li Yan inspecteur de police.

En reconnaissance de son travail, il a été nommé membre honoraire de l'association des écrivains de romans policiers chinois à la section de Pékin.

 

L'histoire :

 

"Il était tard et la chaleur était étouffante".

Alors qu'il se réveille en plein cauchemar, apeuré, Fin McLeod repense aux indices donnés par Mona, sa compagne :"l'homme portait un anorak. Il devait avoir dans les soixante ans, avec des cheveux gris, longs et gras". La perte de leur fils a fait de Fin l'ombre de lui-même. C'est aussi pour cela que Black le pousse à réintégrer les services de police. Un meurtre a été commis selon le même mode opératoire que le crime de Leith Walk en Mai dernier.Le logiciel HOLMES, recoupant tous les indices, a affecté Fin sur l'île de Lewis dont il est originaire. Un retour aux sources qui ne va pas de soi pour le jeune inspecteur."Il avait passé sa vie d'adulte à éviter ce moment" et n'y avait pas mis les pieds depuis 18 ans. De là découlaient beaucoup de choses, à commencer par son mariage avec Mona. "Robbie avait été un pont entre eux. Mais Robbie n'était plus là".

C'est une enquête qui le mène à Lewis mais il trouvera bien plus que cela ... La victime est un ancien camarade de classe, Ange. Un camarade aux airs d'ennemis que tous redoutaient. Aussitôt les souvenirs ressurgissent : une histoire d'amour écourtée avec Marsaili, qu'il retrouve mariée à Artair, un départ précipité, des enfants qui se mettent en danger ...

Alors que les hommes de l'île se préparent au départ sur An Sgeir, rocher isolé où l'on chasse les Fous de Bassan, Fin se remémore sa propre expédition. Que s'est-il passé cette nuit-là , qui a changé à jamais le rapport aux autres et a poussé Fin à quitter l'île de Lewis ?

C'est un roman sombre que nous livre Peter May, où le paysage est à lui seul un personnage. Que dire de cette île tourmentée, confiée aux tempêtes, sur laquelle vivent des hommes et des femmes attachés à leur terre , qui en parlent que le gaélique ?

On comprend immédiatement que le retour de Fin McLeod sur l'île ne va pas aller sans résurgence d'un passé douloureux. ourtant, un événement dramatique l'attache encore au continent : la perte de son fils dont on ne dit rien, que seuls quelques indices permettent de comprendre.

C'est donc un homme troublé que l'on découvre sous l'ahabit de l'inspecteur. Il est d'ici et de nulle part, visiblement pas le bienvenu mais accueilli tout de même par ses anciennes connaissances. C'est que les habitants ne se donnent pas si facilement, façonnés comme l'île par le climat, l'isolement. Puis le départ précipité de Fin a suscité quelques rancoeurs qui demandent à être aplanies.

Le lecteur découvre à mesure que l'auteur dresse le portrait de chaque personnage, les traditions fortes qui animent l'île de Lewis : la chasse, le travail de la tourbe, les pubs...

Lui-même est si affectivement lié à chacun que l'enquête ne peut qu'être compromise. Seuls les souvenirs d'enfance lui permettront de faire les liens, de comprendre ce qui se trame, ce qu'il a occulté.

Ce qui est fort avec Peter May c'est qu'il nous livre un univers froid, mais que l'on ne ressent à aucun moment la crainte. Au contraire, on a envie de découvrir cette île !

On a donc une double intrigue : la recherche du meurtrier dans l'enquête qui mène Fin d'Edimbourg à Lewis et la reconstitution d'un passé auquel il ne peut se soustraire.

L'écriture est intéressante car, fluide, elle entraine le lecteur d'une page à l'autre sans lasser. Il met en scène une certaine forme de violence mais la rend compréhensible pour le lecteur en expliquant les habitudes de chacun. C'est l'homme face à la nature qu'il a appris à comprendre mais non à dompter, c'est la violence qu'elle a fait germer en chaque personnage parce quel'on ne peut faire autrement pour survivre là-bas qu'être dur, endurant.

 

Le petit plus : découvrez l'île de Lewis en video

L'île des chasseurs d'oiseaux, Peter May

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

c'era una volta 08/08/2016 13:36

Moi aussi ce roman m'a ravie. En particulier pour l'ambiance. Plus que l'intrigue c'est l'histoire de ces gens, cette île même qui m'a fascinée. Ça donne envie d'y aller...
:)

nath 08/08/2016 13:45

oui c'est vrai, ce doit être terrible d'y vivre mais cela donne envie de découvrir ce lieu !

Licorne 05/08/2016 14:48

Un roman qui m’a enchanté, la suite est prévue pour la rentrée. Au delà du charme des paysages écossais, l’écriture est habile a retranscrire de belles émotions. Je suis adepte du petit plus moi aussi ! ;)

Licorne 12/08/2016 08:46

Non, pas encore mais j'ai déjà investit dans le premier tome de sa série chinoise MEURTRE A PEKIN. La suite de l'ile est au programme de ma rentrée littéraire , j'enchainerai les deux derniers.

nath 05/08/2016 15:06

demain je publierai L'Homme de Lewis et puis j'attendrai la suite également ! As-tu lu autre chose de cet auteur

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...