Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 09:03
Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis

Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis, éditions Albin Michel, 2016,352 pages

Genre : fiction historique

Thèmes : création, Hugo, Mérimée, Viollet le Duc, patrimoine, monuments, amours

 

L'auteur en quelques mots ...

Olivier Dutaillis est un romancier né en 1958, scénariste, dramaturge et metteur en scène français. Après une classe préparatoire au lycée Saint-Louis (Paris), il a effectué des études vétérinaires à l'École nationale vétérinaire d'Alfort. En parallèle, il a suivi un cursus de lettres modernes à l'Université Paris-VIII (Vincennes).

Il est l'auteur d'une dizaine de pièces de théâtre, récompensées par le Grand Prix du jeune théâtre de l'Académie française, le Prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD et le Prix Europe 1 des Molières.  Il a été dramaturge, notamment pour le Théâtre du Campagnol, CDN, direction Jean-Claude Penchenat. Il a mis en scène plusieurs de ses pièces ainsi qu'un court-métrage, La Mue.

Il a publié six romans et 
a publié aux éditions Albin Michel La pensionnaire du bourreau (2014), prix du roman populaire, adapté en série télé (Une femme dans la Révolution), et Le jour où les chiffres ont disparu (2012). Le plus récent est Le jour où les chiffres ont disparu, Albin Michel, 2012. (Source : Wikipédia)

 

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte

L'histoire:

" A cette époque, la France était un merveilleux terrain de chasse pour les pilleurs d'antiquités. On trouvait tout ce qu'on voulait, à des conditions imbattables"

La Révolution étant passée par là, la plupart des monuments sont pillés, vandalisés, les oeuvres d'art dispersées. C'est dans ce contexte qu'oeuvre la narratrice, Emily, jeune anglaise qui, à la vie d'une femme au foyer, préfère l'aventure qui l'éloignera de sa condition de femme au XIX°S. Antiquaire, elle négocie, pille, et envoie les trésors découverts en Angleterre où de riches clients paient ses services. Il faut dire que ce pays est en avance et a créé bien avant la France la Société des antiquaires de Londres.

Rassemblant ses souvenirs, elle nous plonge dans son aventure. Nous sommes en 183 lorsqu'elle arrive pour la première fois en France. Victor Hugo vient de publier Notre Dame de Paris. "Au moment où il écrit, le Paris que je découvre a très peu changé depuis l'époque médiévale (...) Il faut faire appel à des porteurs d'eau. Des habitations sans âge s'entassent dans des ruelles étroites, mal aérées, insalubres...". Cela aura d'ailleurs des conséquences dramatiques en 1932 lors de l'épidémie de choléra qui décimera Paris, là où Londres et ses habitats aérés préserveront la vie de beaucoup.

Dans sa vocation, elle devra cependant faire face à des hommes déterminés à ne pas laisser s'enfuir leur patrimoine. Hugo publiera un an plus tard un pamphlet visant les fameux antiquaires, Guerre aux démolisseurs ! Mérimée, quant à lui va être nommé à un poste qu'il n'attendait pas mais dans lequel il va excéler malgré l'ampleur de la tâche :inspecteur général des monuments historiques. On découvre alors un jeune homme passionné qui, bien que n'ayant aucune qualification pour ce poste, n'hésite pas à jouer un coup de poker et obtient le sésame. C'est qu'il ne sait pas encore ce qui l'attend ,car la France est vaste et les oeuvres d'art nombreuses.

Il saura pourtant s'entourer des meilleurs et consacrera sa vie à la tâche. Saint-Savin, Cluny, Carcassonne, Notre Dame de Paris, autant de lieu qui seront préservés grâce à ses actions et l'homme qu'il a choisi pour restaurer les sites les plus prestigieux : Eugène Viollet le Duc. 

Pendant ce temps, Victor Hugo Exilé à Jersey puis à Guernesey, regroupant autour de lui sa famille, pour le meilleur et pour le pire comme le dévoilera sa fille, devient le plus grand romancier du siècle et s'engage en politique.

Tout les oppose semble-t-il, y compris leur relation aux femmes, passionnée et volage pour Hugo malgré l'amour indéfectible et dévoué de Juliette, distant et réservé pour Mérimée. Ils sont au départ " les deux vois les plus remarquées et les plus opposées du Romantisme". Napoléon III établira la différence, faisant de l'un un dévoué et de l'autre un proscrit.

En vrac et au fil des pages ...

C'est un livre érudit et richement documenté que nous livre Olivier Dutaillis. On pourra regretter que l'aspect documentaire prenne le pas sur la fiction , c'est pourquoi je me débarasse de ce point en priorité. Au fil des pages sont exposés les parcours de Mérimée, Hugo, Viollet le Duc, des données politiques, économiques nous plongent dans le Paris du XIX°S en pleine mutation et l'on ressort plus savant de cette lecture qui ,de 1831 à la mort de Hugo en 1885, dresse le portrait d'hommes illustres. 

Toutefois le fait que cela soit rapporté par une narratrice fictive qui prétend avoir connu ses hommes, parfois même dans leur intimité, donne un côté plaisant qui fait que l'on imagine mieux encore ce que pouvait être la vie en France à cette époque. car il n'est pas uniquement question de Paris. Les sites visités sont nombreux et l'on s'attarde parfois à Guernesey auprès de la famille Hugo qui se dessine quelques peu différentes de ce qu'on l'on connait.

L'auteur a pris le parti d'explorer la correspondance de ces hommes et de se baser sur ces écrits pour monter sa fiction. Pour cette raison les portraits font la part belle aux sentiments, émotions et une lecture subjective donne à voir sous un autre angle ce que l'on savait d'un Hugo ( qui décidément aimait les femmes !) ou d'un Mérimée que l'on connait peut-être moins.

J'ai particulièrement apprécié les reconstitution qui nous convie à découvrir les monuments avec les yeux de l'homme du XIX°S, alors que beaucoup ont été détruits par la suite, ou rénovés ( ce qui pour Mérimée était parfois pire !). Ainsi le chapitre consacré à Saint-Savin donne-t-il envie d'en savoir plus. On y découvre un Mérimée touché au coeur par les fresques romanes qui ornent le plafond, découvrant qu'il n'est peut-être pas aussi insensible au patrimoine qu'il le croyait.

Evidemment la partie fictive qui lie le tout fait sourire, cette jeune anglaise intrépide, qui n'a pas froid aux yeux, nous fait penser à un mélange d'Arsène Lupin et d'Alexia Tarabotti ! Elle sert ici à présenter un autre aspect des hommes illustres cités et justifie à elle seule la fiction qui, sans cela, serait passionnante mais moins enlevée ! Sans doute cela permet-il aussi un regard critique sur la société française, mais aussi anglaise. Ses remarques sont souvent très justes et ne manquent pas de piquant : « Napoléon III est un militaire et Haussmann un préfet. S'ils rénovent Paris, c'est aussi pour y mettre de l'ordre. Pour casser l'arme héréditaire des insurrections parisiennes : la barricade ! Allons, mes gaillards, essayez donc de dresser des barricades dans des avenues de trente mètres de large! »

On voyage beaucoup et l'essor des moyens de transport le permet, de même qu'il favorise les échanges.

Le lecteur sera touché par la vie de ces hommes qui ont poussé leur passion ou leur vocation à l'estrême, jusqu'à en être usé pour Mérimée, ou en oubliant ses proches pour Hugo. Paradoxe de l'auteur de Notre Dame qui aimait être entouré de sa famille mais a causé, justement pour cela, des séquelles irrémédiables au sein de son clan. Les femmes ne sont pas absentes du roman . On les découvre passionnées, dévouées à l'image de Juliette, maitresse de Hugo qui chaque jour de sa vie lui a écrit ! Blessante ou ambitieuse comme  . Mérimée ne se remettra jamais vraiment de leur rupture. Mais l'auteur dresse aussi le portrait d'autres femmes comme les spinsters, femmes indépendantes, non mariées par choix ou circonstances, dont l'éducation parfaite était recherchée.

 

Une lecture que je vous recommande.

 

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lupa 26/10/2016 10:38

Il a l'air passionnant !!! Je n'hésite pas une seconde, direction "la liste de mes envies", merci :)

nath 26/10/2016 12:31

Il l'est ! dis donc tu remontes loin dans mes billets, c'est sympa !

A-Little-Bit-Dramatic 24/07/2016 14:33

Je le note ! Il ne peut que me plaire ! ! Merci pour cette découverte ! ;)

nath 01/08/2016 10:06

avec plaisir, ce fut une lecture très sympa qui m'a permis de mieux découvrir ces deux auteurs. On connait mieux Hugo que Mérimée en général ;)

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...