Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 06:11

Je reprends peu à peu le fil de l'écriture. A cette occasion, la photo postée parLeiloona pour son rendez-vous hebdomadaire, me permet de renouer avec un exercice que j'apprécie.

Nous partons pour Olympie. Ce texte est librement inspiré de la légende relatée par Solon, dans laquelle deux jeunes argiens, vainqueurs des jeux, furent retrouvés morts au lendemain de la cérémonie. Leur mère avait demandé à la déesse Hera de leur accorder le plus grand bonheur qui soit pour un champion et le verdict fut : vaincre est un bonheur plus grand que de continuer à vivre …

Le corps et l'esprit

Des quatre sites qui accueillaient les festivités, Olympie était le plus prestigieux. Pourtant, pour obtenir le fameux titre de périodonice, il fallait remporter quatre victoires, une en chaque lieu : Olympie en Élide, Delphes en Phocide, l'Isthme en Corinthie, et Némée en Argolide.

Periodonice, la consécration suprême. La seule d’ailleurs, car pourquoi récompenser une deuxième ou une troisième place ? Seule comptait la gloire auréolée du gagnant. Et il serait celui-là, lui, Androsthénès.

Certes, il aurait pu concourir dans toutes les épreuves, mais seuls les jeux panégyriques l’intéressaient vraiment. Organisés par l’ensemble des cités, ils regroupaient de vaillants adversaires. Androsthénès excellait dans certaines épreuves mais, il le savait, sa particularité avait de quoi séduire. Les Muses l’inspiraient, aussi était–il capable de soutenir la déclamation, l'éloquence, la littérature, la tragédie ou la comédie.

Arcadiens d’origine, il ne comprenait pas la décision du peuple éléens d’interdire l'accès de l'enceinte sacrée aux Lacédémoniens. En cette période il était de tradition d’accorder une trêve olympique permettant à tous de sacrifier et de participer aux jeux, quelle que soit sa nation et même en temps de guerre, ce qui était le cas depuis plus de dix ans dans le Péloponnèse. Cela ternirait-il sa victoire ?

Les oracles le voyaient ceint de la couronne tressée et en avaient informé sa mère, désormais fébrile car le prestige qui porterait son fils aux nues sonnerait aussi le glas de leur complicité.

Tous deux avaient évoqués ensemble ces journées de liesse et, marchant vers les dieux des quatre grands sanctuaires, se repaissaient par avance du spectacle des courses de chars et de lutte qui célébreraient la vie partout en Grèce. Ensemble, ils avaient décidé de ne pas contrevenir au vœu des dieux et d’accepter, en toute humilité, leur décision. Androsthénès entrerait dans l’histoire des jeux comme le symbole des valeurs fondamentales : la beauté, l’entrainement du corps et l’élévation de l’esprit. Y avaient veillé les philosophes, aiguisant son sens de la répartie et les maitres guerriers dont les exercices physiques assuraient à son corps une élégance et une noblesse depuis sa plus tendre jeunesse.

Ainsi, les jeux étaient-ils l’occasion d’une perpétuelle émulation dont le but ultime était d’égaler le divin Diagoras.

Recueillis devant la statue d’Hera, Androsthénès attendait qu’apparaissent les théores qui annonceraient le début les jeux. Il savait désormais quelle serait, au-delà de la victoire, sa destinée. Car la déesse guerrière avait choisi pour lui : vaincre était un bonheur plus grand que de continuer à vivre …

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Nady 02/01/2016 18:16

Merci pour ce partage de connaissances, un vrai plaisir. Très belle Année à toi !

nath 02/01/2016 21:03

merci nady ! Belle année aussi, qu'elle soit riche et pétillante !

Nimentrix 02/01/2016 12:21

Merci pour cette plongée dans l'histoire des jeux Olympiques.

nath 02/01/2016 21:03

merci de ce compliment ;)

Anne-Véronique 28/12/2015 16:29

Et bien, si un de mes professeurs m'avait parlé de la Grèce antique de cette façon, je n'aurais probablement pas tout oublié avec tant de facilité. Je suis comme Bénédicte, tu me donnes envie de retourner à quelques lectures essentielles. Merci pour ce texte ! oui, tu as des connaissances qui t'ont permis de nous faire voyager, mais tu as su les rendre vivantes et nous embarquer :)

nath 28/12/2015 17:28

merci Anne-Veronique, cela fait plaisir ! L'histoire antique recèle de merveilleuses aventures, l'histoire de personnages extraordinaires. Il est bon de s'y replonger, Leiloona ne me contredira pas ;) Et du coup tu vois j'ai une petite pensée pour mes collègues de grec et latin qui voient leur discipline fondre ...

Licorne 28/12/2015 15:12

Tu as fait revivre un de mes plus beaux voyages. Celui que j'ai fait en Grèce ! J'ai eu le plaisir d'arpenter le stade olympique et tout le site alentour avec les bains, les temples ...magnifique surtout à 7 heures du matin avec le soleil levant, un souvenir que je garderai longtemps ! ;)

Licorne 28/12/2015 16:05

Oui, je comprends, ce qui est drôle tu vois, c'est que ma terre de prédilection, c'était l'egypte des pharaons que j'ai fait, j'ai adoré.. Mais en Grèce j'ai ressenti une atmosphère vraiment différente et dans les sites, Olympie et surtout celui de l'oracle de Delphes par ex., j'ai été transcendé par l'histoire et la beauté des lieux ...plus que par l'égypte que je connaissais pourtant mieux pour l'avoir étudier en fac d'histoire, et qui aurait du raisonner en moi plus fortement ... Depuis, je reste plus nuancée dans mes a priori ! Enfin si l'occasion se présentait, n'hésites pas, la Grèce est magnifique !

nath 28/12/2015 15:31

je ne connais absolument pas tu vois, ce que tu en dis donne réellement envie de découvrir ce site et d'autres. Peu-être un jour ...Mais je me sens plus attirée par d'autres terres mythiques

Benedicte D. 28/12/2015 12:45

Merci pour cette bouffée de nostalgie,il fut une époque où les "contes et légendes" s'empilaient sur ma table de nuit,cela m'a donné envie de retourner y faire un tour.....

nath 28/12/2015 13:12

oh c'est gentil ça, si je te donne envie de relire quelques récits antiques c'est top !

leiloona 28/12/2015 11:18

Très belle histoire, je suis plus que ravie des textes que je lis ce matin, avec cette belle couleur antique ... Les mythes sont vraiment notre pierre angulaire, notre ventre à tous.



Merci de cette participation.

nath 28/12/2015 11:20

j'aime bien ton expression " notre ventre", c'est vrai. l'antiquité inspire souvent parce qu'elle est la base

Adrienne 28/12/2015 10:58

Bravo pour l'érudition! Je suis tout à fait admirative!

nath 28/12/2015 11:11

c'est gentil Adrienne mais je n'ai aucun mérite, c'est mon domaine ;) Je ne suis pas forcément passionnée par la Grèce Antique mais comme je la rencontre lors de mes cours avec les 6° j'ai fini par accumuler pas mal de connaissances et y faire évoluer un personnage m'a plu ;)

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...