Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 09:28
Zen, Maxence Fermine

Zen, Maxence Fermine, éditions Michel Lafon, 2015, 134 pages

Genre : récit court

Thèmes : calligraphie, zen, amour, pleinitude

 

L'auteur en quelques mots ...

Il est né en 1968 à Albertville et passe une partie de son enfance à Grenoble. Puis il s'installe à Paris où il vivra treize ans. Après des études de lettres, il part en Afrique et travaille dans un bureau d'études en Tunisie. Son premier métier, technicien en architecture, lui a permis de beaucoup voyager notamment dans le continent africain et de "mettre à profit son penchant pour l'art et l'esthétique." Il vit aujourd'hui en Haute-Savoie.
A travers ses romans, il parcourt les époques et les cultures. Le Japon de la fin du XIXe siècle avec Neige, le continent africain avec l'Apiculteur et Tango Massaï, la Chine avec Opium, l'Italie avec Le Violon noir, le Chicago des années 30 avec Billard Blues, la période trouble de l'occupation avec son dernier roman paru aux Éditions Albin Michel, Tombeau d'étoiles.
Traduits dans de nombreux pays, les romans de Maxence Fermine ont emportés de très grands succès en Italie et en Espagne. Neige, son premier roman paru en 1999 chez Arléa, a été un succès immédiat auprès du public. L'Apiculteur, paru chez Albin Michel en 2000 a obtenu le Prix del Duca et le Prix Murat 2001, Amazone paru chez Albin Michel en 2004, a obtenu le Prix Europe 1. ( source : Africultures)

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette belle découverte.

 

L'histoire

 

"Chaque jour, de l'aube au crépuscule, Maitre Kuro pratique l'art subtil de la calligraphie". Une pratique ancestrale qui le place en harmonie avec son environnement. Là, tout est feutré, doux, "Douceur de la feuille q'on effleure du bout du pinceau. parfum des pigments qui ennivrent".

Par la discipline qu'il s'impose au quotidien, Maitre Kuro a atteint un degré de pleinitude qui lui permet d'observer l'équilibre entre "lenteur et fulgurance. La fermeté et le relâchement. Le ying et le yang". Complétée par la cérémonie du thé, les promenades solitaires et l'isolement, sa vie semble tournée vers le Zen absolu.

Vivre les lieux est sa philosophie que rien ne vient troubler. Pourtant, "l'équilibre d'une vie peut à tout moment être balayé par l'imprévu" et lorsqu'arrive chez lui l'enveloppe rouge, Maitre Kuro ne pense plus qu'à une chose : rencontrer l'auteur de cette lettre parfaitement calligraphiée ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

Zen est un petit livre qui pourrait apparaitre, dès les premières pages, comme un traité de l'harmonie. De courts chapitres nous invitent à entrer dans l'univers de Maitre Kuro, maitre zen et, par petites touches, dessinent un destin hors du commun.

Aux côtés du personnage énigmatique qu'il représente, nous découvrons une vie faite d'abnégation, de recherche de la perfection et de fusion avec la nature environnante. 

Le style est à la fois fluide et travaillé et reprend parfaitement les lignes de la littérature asiatique, posée, complexe, imagée. Bien souvent, il nous semble lire un haiku, tant la mise en page et la poésie qui se dégage des phrases justaposées, invite à la lecture d'un poème. les mots sont donc soigneusement choisis.

Une lecture courte, en une heure de temps notre esprit s'évade. Pourtant c'est bien une histoire d'amour que nous livre Maxence Fermine. Un amour inconditionnel pour la nature, la sérénité, un message pour la paix, mais aussi un amour enfoui. Nous découvrons alors une autre facette de maitre Kuro, un passé qui bouleversera son avenir.

Tout cela prend pour appui la calligraphie qui réunit, il est vrai, toutes les caractéristiques de l'art, de la maitrise à la beauté. Finalement elle apparaitra comme un refuge derrière lequel masquer ses blessures.

La beauté de Zen est aussi dans tout ce qui n'est pas dit et que devine le lecteur, dans l'anticipation de l'histoire de Maitre Kuro et l'auteur de la lettre qui donne un peu de piment à un récit qui se veut léger, lent et porteur d'espoir.

C'est l'histoire d'un éveil, pas forcément du personnage que l'on croit ;) A vous de le découvrir !  

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette belle découverte.

Zen, Maxence Fermine

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Lupa 22/12/2015 13:42

Ayant beaucoup aimé "Neige", et avec un titre qui me fait rêver de cette zenitude me faisantt si cruellement, je ne peux que l'ajouter à ma liste d'envies ^^ Merci :)

nath 22/12/2015 14:12

il se lit vite et la plume est belle mais j'ai préféré Neige ;)

Syl. 15/11/2015 10:19

Enorme gouffre entre ce billet et le suivant !
Je note ce Fermine

nath 15/11/2015 10:42

ah ben oui, malheuresement la vraie vie n'est pas toujours dans les livres !

jerome 11/11/2015 19:53

Des années et des années que je dois lire "Neige" ! Ce "zen" viendra après ;)

nath 15/11/2015 10:42

Neige est magnifique en effet

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...