Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 05:26
Eldorado, Laurent Gaudé

Eldorado, laurent Gaudé, éditions J'ai lu, 2012, 220 pages

Genre : roman

Thèmes : émigration, accueil, regard des autres

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet du challenge Laurent Gaudé

 

L'histoire

" A Catane, en ce jour, le pavé des ruelles du quartier du Duomo sentait la poiscaille. Sur les étals serrés du marché, des centaines de poissons morts faisaient briller le soleil de midi (...) C'était comme si les eaux avaient glissé de nuit dans les ruelles, laissant au petit matin les poissons en offrande. Qu'avaient fait les habitants de Catane pour mériter pareille offrande? Nul ne le savait. Mais il ne fallait pas risquer d'offenser la mer en méprisant ses cadeaux"

Salvatore Piracci arpente cette ruelle sous le regard d'une femme qui ne le quitte pas des yeux. Qui est-elle ? Il n'a jamais pu oublier ses traits, tout comme elle ne l'a pas oublié. Cette nuit où il a secouru un navire clandestin abandonné par l'équipage , découvert des hommes et des femmes épuisés, meurtris provenant de divers horizons, reste gravée en son esprit. Mais aujourd'hui elle ne vient pas le remercier de l'avoir sauvée, elle vient lui demander de lui donner les moyens de tuer le responsable. Cet homme qui deux ans plus tôt a empoché son argent, un peu plus pour le bébé qu'elle emportait avec elle, puis les a livré à des hommes sans courage, à la mer hargneuse, à un affreux destin, à la mort de son enfant. 

Ces retrouvailles vont sceller le sort du commandant Salvatore Piracci, usé par son métier tiraillé entre son devoir et sa conscience. Tous ces migrants croient en l'Eldorado italien, mais lui sait que ce nom est aussi celui d'un cimetière dans lequel les premiers migrants ont été enterrés, dignement, par les habitants de Catane alors qu'onne sait aujourd'hui ce que deviennent ceux qui ne survivent pas au voyage. Alors lorsqu'on l'appelle de nuit pour intercepter un nouveau navire, sa décision est prise...

A des kilomètres de là, Jamal et son frère Soleiman s'apprêtent à passer la frontière pour, à leur tour, fuir leur pays. Une longue route, semée d'épreuves attend Soleiman. Une route qui le poussera à commettre l'irréparable.

 

En vrac et au fil des pages ...

 

Comme toujours Laurent Gaudé croise les regards, les voix, pour faire entendre un cri. Ici la rage d'être migrant, le courage de parvenir à quitter un pays, des racines, pour aller vers un inconnu qui ne leur réserve rien de bon. Le cri aussi de ce commandant qui , pendant des années, est venu en aide à des clandestins de tous horizons, leur a donné une lueur d'espoir pour ensuite les livrer aux autorités comme l'exige sa fonction.

Alors les sauve-t-il ? Combien restent alors que les autres sont renvoyés dans leur pays, dépouillés, éprouvés ?

On comprend l'accablement de cet homme et sa décision de tout quitter pour rencontrer son véritable destin.

Le regard de Soleiman est différent. Lorsqu'il prend la décision de quitter sa famille, les souvenirs affluent. Finalement, sur le sol Lybien, il sera le seul à suivre le passeur. Et puis la fuite, la peur, échapper aux autorités, rassembler de l'argent, commettre un grave délit qui le rendra autre. Nous suivons ici les tourments de son âme en même temps que sa détermination. On ne quitte pas une vie pour échouer.

On retrouve l'appel des divinités, le fantôme de Massambolo, les croyances de chacun dans le récit d'une tragédie mais aussi d'un choix.

Bien entendu j'apprécie la plume de Laurent Gaudé qui, ici, fait merveille en installant le lecteur dans la t^te de ses personnages et en décrivant une Catane colorée, savoureuse, que l'on aimerait découvrir et qui rappelle Le Soleil des Scorta. 

 

Une lecture commune avec Piplo dont voici l'avis.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Noukette 11/08/2015 23:38

Gaudé est un magicien, sa plume me transporte à chaque fois...!

nath 12/08/2015 07:07

c'est vrai c'est l'un des auteurs avec le quel on n'est jamais déçu

piplo 10/08/2015 18:07

Merci pour cette LC, un très beau texte oui, autour d'un sujet fort.

nath 10/08/2015 19:09

tu as publié ton billet ? Il faut que je vienne voir ça ;)

Stéphanie 10/08/2015 17:41

C'est vrai qu'il fait bien écho avec les évènements de maintenant. Je le lirai surement un jour Merci

nath 10/08/2015 19:10

avec plaisir ! il te plaira

paikanne 10/08/2015 15:15

Je viens de le terminer : un très beau texte...

nath 10/08/2015 15:52

contente que tu aies aimé, Tu ne veux pas nous rejoindre sur le challenge si tu aimes cet auteur ? c'est par ici : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=14211 ou bien là sur le blog : http://www.unchocolatdansmonroman.fr/article-defi-lecture-avec-laurent-gaude-116190776.html , il est illimité !

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...