Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 23:45

La photo choisie par Leiloona pour cet atelier  ( photo de Romaric Cazaux) m'a tout de suite fait penser au jazz, une musique que j'affectionne et qui me transporte dans le New York des années 50. pour les besoins de la cause j'emprunte e titre à une chanson de Claude Nougaro, Le Jazz et la Java.

Quand le jazz est là ...

La nuit, enfin, comme une renaissance, Ernie. La faune nocturne s'éveille, disparate, métissée. Insomniaques, piliers de bar, sans âme, sans gîte; tous trouvent de quoi se repaitre. D'autres, mélomanes, guettent les enseignes aux noms évocateurs : le Blue note, le Cotton club...

Je suis de ceux-là, mon frère.

Le jazz, aah, langueur d'un blues qui s'étire, porté par un saxophoniste mélancolique ou un pianiste fou. Nulle autre musique n'atteint mes sens. Le jazz fait naitre en moi un sentiment mêlé de bonheur intense et de spleen.

Ahmad Jamal, Eddie Culloun, Sidney Bechet, le grand Armstrong, Lester Young, New York, Chicago, partout je les ai suivis. Mal aimés, adulés, ils portent les stigmates du désenchantement. C'est ça le jazz, mon frère, une musique qui ne se donne pas mais qu'il faut comprendre, le son d'une histoire, l'espoir d'un peuple. Il n'y a pas un mais des jazz, aux confluences de courants portés par des hommes passionnés, épris de liberté. C'est une musique bouillonnante qui se réinvente sans cesse, en phase avec son époque. Ecoute le jazz, Ernie, et tu comprendras le monde.

Faut-il que la salle soit sombre et enfumée comme la ruelle qui l'accueille ? C'est qu'on ne joue pas le jazz à salle comble, le jour le tue. L'intimité lui convient mieux, l'ambiance feutrée d'un club, le rythme achoppé, décadent et la nuit pour écrin.

Regarde-les Ernie, ils ne te voient pas, ils sont en transe et ne font qu'un avec leur instrument. c'est une plainte ou une déclaration d'amour, l'essence de la vie, un battement de cœur. On ne peut que communier avec eux, entrer dans l'univers qu'ils dépeignent pour nous. Écoute et ressens, ils parlent à ton cœur.

Le jazz, ami, ça se vit, avec ses tripes, avec son âme.

Mais il est tôt et il est temps, Ernie. Ce soir je te parlerai de Joe "king" Oliver et de Fletcher Henderson, je te dirai les voix du jazz, le scat, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan ...

John Coltrane

John Coltrane

"En se retirant des rêves, la nuit du jazz laisse par terre ses journaux de la veille et des coquillages qui, si vous les portez à l’oreille, vous en racontent plus long sur vous-même que votre petit doigt." Alain Gerber

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Leiloona 14/05/2015 18:47

Moi qui travaille sur l'écume des jours, je suis en plein dans le jazz, aussi ton texte m'a parlé ! :)

nath 15/05/2015 05:38

ah oui, c'est beau L'Ecume des jours.Merci Leiloona

victor 11/05/2015 20:24

Le jazz, un style de musique magnifique!

nath 12/05/2015 07:50

contente que tu apprécies aussi ;)

Anne-Véronique 11/05/2015 16:56

"le rythme achoppé, décadent et la nuit pour écrin." Ton texte est juste une merveille. J'adore l'ambiance que tu traduis, cette passion évidente pour le jazz et la richesse qui s'en dégage. Merci !!! vraiment. J'aime :)

nath 12/05/2015 07:50

c'est très gentil Anne Véronique, merci infiniment. En effet j'adore le jazz et l'ambiance qui s'en dégage. Je trouve que c'est une musique envoutante

Albertine 11/05/2015 11:22

Encore une bien joli texte ! Je vais le faire lire à mon mari, fou de jazz...

nath 11/05/2015 11:44

oh chouette, qu'aime-t-il écouter ? Je suis fan d'Esperanza spalding et de Sal la Rocca pour les plus récents mais j'aime le jazz des années 50 d'où ce texte

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...