Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 02:29

Aussi curieux que cela paraisse, la photo choisie par Leiloona en ce lundi me fait froid dans le dos. J'ai essayé de transmettre cela dans ce poème que je n'ai pas relu et que je vous livre tel que les mots me sont venus. Pardon à tous les clowns dont le métier est d'amuser et à Marion Pluss, l'auteur de la photo.

 

Coulrophobie

 

Je te vois,

Tu me nargues, derrière tes yeux malicieux,

Et l’effroi

Qui me gagne, transperce mon cœur apeuré.

Si la joie

Qui anime les enfants avides de jeu

Viens de toi,

Qui maquille ton visage que nul ne reconnait,

Moi,

Je muselle ma crainte, je ne le fais que pour eux.

 

*   *

Au fond du cœur,

Une blessure,

Un acrobate.

Tu dissimules.

Masque.

D’où vient ma peur ?

Une tristesse,

L’inconnu,

Désordre d’une incompréhension qui me met à nu.

Une souffrance,

Partagée ?

Pour toi l’espoir d’amuser.

Pour moi,

Le souvenir d’une peur inconsidérée.

 

*   *

 

Si la foi

Qui te guide, fait danser les gens heureux,

Le grand froid

Qui me fige, m'empêche de voir au-delà.

Un émoi,

Qui attire, quand tu es blanc, malheureux.

Mais sans moi,

Que tu glaces si je croise ton regard.

 

*   *  

Une bouche,

Déformée,

Le teint pâle,

Pourtant si vrai .

Que crains-tu,

Tel que tu es ?

Pas de rire

Sans te grimer ?

Une souffrance,

Partagée ?

Pour toi l’espoir d’amuser.

Pour moi,

Le souvenir d’une peur inconsidérée.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Vudemeslunettes 26/05/2015 14:44

Une peur parfaitement retranscrite dans tes mots.

nath 27/05/2015 04:57

tant mieux si ça transpire !

stephanie plaisir de lire 26/05/2015 14:17

impossible de se moquer avec ce joli texte qui sort du coeur ! Quel rythme, dans cetet spontanéité, chapeau !

nath 27/05/2015 04:57

merci stephanie. Le plus fort est que cela tombe à pic : j'organise actuellement la fête de mon collège et ai été contactée hier par une troupe de cirque. Le gars arrive et me présente sa plaquette et là, que vois-je ? unclown ! oh la la! je lui ai parlé de cette crainte, il dit que c'est très répandu mais que désormais, à côté du traditionnel, ils font un spectacle moderne. Ouf !

anariel 25/05/2015 22:54

Comme j'aime ce texte !! Son rythme et sa spontanéité en font toute sa force!
Bravo !!!

nath 26/05/2015 03:46

c'est gentil anariel

Victor 25/05/2015 20:18

Une peur inconnus.... Beau texte

nath 26/05/2015 03:45

merci Victor

Fred Mili 25/05/2015 11:48

Quelle force dans ce texte !
Terrible !

nath 25/05/2015 11:52

c'est gentil et je suis contente finalement car j'avais peur de me faire gronder, c'est gentil un clown...

Leiloona 25/05/2015 10:49

Oui, compliqué de savoir d'où viennent nos peurs ... joliment écrit en tout cas.

nath 25/05/2015 11:18

merci Leiloona
aujourd'hui beaucoup ont écrit sur la souffrance cachée des clowns...un lien ?

Anne-Véronique 25/05/2015 10:14

Magnifique poème. Très parlant efféctivement. il te fait peur comme une poupée dans un stephen King, il me semble. Tu retranscris parfaitement cette méfiance, cette crainte qu'il t'inspire... Bravo !

nath 25/05/2015 10:53

pourtant je suis comme ça depuis toute petite. Une fois un clowns s'est grimé devant moi, j'ai donc vu l'évolution. Malgré tout je ne le reconnaissais pas, il m’effrayais. Aujourd'hui je me fais violence pour mes enfants mais quand je peux éviter, j'évite

Au fil des plumes 25/05/2015 10:08

J'aime beaucoup ce poème. Le rythme est prenant.

nath 25/05/2015 10:52

merci ;)

monesille 25/05/2015 09:41

Le rythme haché comme une respiration haletante, oui ça sent bien la peur, il paraît que c'est très répandu ce genre d'angoisse, un joli courage d'écrire sur ce qui nous fait peur.

nath 25/05/2015 10:52

heureusement on n'en croise pas tous les jours mais quand je vois des gens surfer sur cette peur je me dis qu'ils n'ont pas un métier facile

Touloulou 25/05/2015 09:30

Pourquoi les clowns font-ils peur à tant de gens ? J'ai toujours eu envie de savoir...
Ton poème parle de sourire forcé, impossible sans qu'ils se griment. Est-ce là une partie de l'explication ?

nath 25/05/2015 10:51

je peux expliquer en partie : je ne vois pas le vrai visage, je le devine et cela m'angoisse. Le sourire me semble faux, je pense que cela vient du maquillage. Je vois un décalage entre la couleur, la volonté d'amuser et l'homme déformé qui apparait devant moi. Les enfants ne s'y trompent pas et beaucoup ont peur des clowns. Les films en ont beaucoup joué mais ce n'est pas à cause de cela. Moi ce qui m'interroge et m'effraie c'est le pourquoi d'un tel déguisement. Pourquoi une bouche vers le haut alors que l'homme, lui, ne sourit pas ?

Stephie 25/05/2015 09:16

Beau travail sur le rythme :)

nath 25/05/2015 10:51

je peux expliquer en partie : je ne vois pas le vrai visage, je le devine et cela m'angoisse. Le sourire me semble faux, je pense que cela vient du maquillage. Je vois un décalage entre la couleur, la volonté d'amuser et l'homme déformé qui apparait devant moi. Les enfants ne s'y trompent pas et beaucoup ont peur des clowns. Les films en ont beaucoup joué mais ce n'est pas à cause de cela. Moi ce qui m'interroge et m'effraie c'est le pourquoi d'un tel déguisement. Pourquoi une bouche vers le haut alors que l'homme, lui, ne sourit pas ?

nath 25/05/2015 10:49

merci stephie, je n'ai pas voulu le retoucher car, plus que des phrases, ce sont des mots, des bribes qui venaient

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...
  • Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, M C Beaton
    Agatha Raisin enquête, tome 5 Pour le meilleur et pour le pire, Parlez ou taisez vous à jamais, M C Beaton, éditions Albin Michel, 2017, 284 pages Genre : policier so british ! Thèmes : amour, mariage, secrets, meurtre L'auteur en quelques mots ... Retrouvez...
  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...