Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 01:35

Pour l'atelier de Leiloona j'entre dans l'atelier de l'ébéniste, le compagnon...

Compagnon

Laisse-moi te dire, petit, que tu entres là dans un lieu saint. Oh tu peux sourire ! Dans quelques temps tu comprendras, tu rêveras de ce que tu vas découvrir, tes mains garderont la mémoire des gestes lentement répétés et ta peau prendra la senteur des essences que tu travailleras.

Lorsque tout se disloque, le refuge est bien souvent à portée de main. Rassurant, chaud, lent, fort. Témoin de notre enracinement biologique, l’odorat est en éveil. L’odeur du bois, senteur à nulle autre pareille, convoque la forêt, les sous-bois, les promenades enfantines ou au contraire solitaires, les Noëls autour du résineux, les escaliers cirés et les meubles polis. C’est ça hein, petit ?

Mais, le bois, c’est encore autre chose. Une matière noble qui se laisse façonner mais guide, indique la forme qu’elle souhaite prendre. Les outils sont là, alignés proprement sur l’établi, et dans quelques minutes entreront en action les mains expertes. Il s’agira tout d’abord de caresser la forme, deviner les contours, les nervures, les lignes de vie. L’idée germe, l’objet s’impose peu à peu au milieu des boucles blondes des copeaux. Pas de précipitation, petit. Laisse s’ouvrir la matière, ne la retiens pas, elle te parle, tu l’entends ?

Si la vie est faite de désespoirs, de vides, de cassures, ici renait la forme originelle : douce, ronde, tendre. Un outil n’est qu’un archer que la main guide, mélodieuse. Que de meubles fabriqués, restaurés ici ! Avec patience, amour, abnégation, on peut tout réaliser. C’est de l’ordre du religieux ça , petit, je te l’explique avec mes mots mais ils ne valent rien, c’est plus fort que cela.

Compagnonnage, transmission de savoirs ancestraux. Tu entends ça ? Compagnon. C’est beau hein ? Société amicale qui réunit le maitre et l’élève. Bien plus que cela, c’est du partage, du bonheur.

Partout en France tu trouveras une coterie pour t’accueillir, car c’est une famille, Dame hôtesse t’expliquera cela tout à l’heure. Tu es surpris de ces noms-là hein, petit ? Je le vois. Va, ton chef-d’œuvre t’attend petit. Mais avant il faudra faire ton apprentissage et il commence aujourd’hui. Observe, sens, ressens… tout est là.

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

les mots d'isabelle 10/05/2015 13:05

Un très joli texte, bravo :)

nath 10/05/2015 15:46

merci isabelle

Estellecalim 09/05/2015 16:59

Le compagnonnage m'a toujours fasciné avec ses codes et ses coutumes. Il y a aussi beaucoup d'histoires cachées, c'est marrant qu'il y ait d'ailleurs si peu de textes de fiction sur ce domaine. En tout cas, ton texte est très joli !

nath 10/05/2015 04:55

tu as raison, tout est à écrire alors ;)

Vudemeslunettes 06/05/2015 15:38

Un très joli texte sur l'apprentissage et la transmission...

Parlonslittérature 05/05/2015 17:37

Beau texte !

Lupa 05/05/2015 17:02

Merci pour ce billet qui fait du bien ! Authentique avec un grand, un immense A *_*

nath 05/05/2015 17:26

hihi, tu es gentille Lupa ;)

anariel 04/05/2015 22:32

Quel bel hommage aux compagnons ! bravo

nathchoco 05/05/2015 03:56

merci anariel

bookinnsofa 04/05/2015 20:44

J'aime le rythme de ton texte et cette douce familiarité qui le rend authentique.
La transmission, quelle beau thème! Et puis cette idée d'empreinte sur le corps...très joli.

nathchoco 05/05/2015 03:56

merci bookinsofa :)

Adrienne 04/05/2015 18:17

oh oui, c'est beau, le travail du bois!

nathchoco 05/05/2015 03:55

c'est un métier vers lequel j'aurais du me tourner tu vois

Josette 04/05/2015 16:37

les chefs d’œuvres du musée du compagnonnage témoignent...

nathchoco 04/05/2015 17:11

oh lala, oui, de belles compositions. Ce colimaçon m'émerveille toujours

Titine 04/05/2015 11:24

Bel hommage rendu aux compagnons qui ont l'amour de leur métier et du partage.

nathchoco 04/05/2015 17:12

et nous l'amour des mots, merci Titine

monesille 04/05/2015 09:55

L'odeur ressort ici aussi comme marque profonde ! quant aux compagnons...ce n'est pas forcément l'éden qu'ont décrit les romans.
Bises

nathchoco 04/05/2015 10:00

ah je connais ça, mais suivant le corps de métier c'est bien différent ;)

Albertine 04/05/2015 09:47

Quel plaisir de te voir évoquer les Compagnons ! Mon père a failli se laisser tenter par l'aventure. Comme toujours, j'aime ton texte et ses mots ciselés, ses formules au cordeau...

nathchoco 04/05/2015 09:59

oh, mais qu'est-ce qui lui a fait oublier ce bau projet ? Merci pour tes jolis compliments

Anne-Véronique 04/05/2015 08:30

Très beau texte ! une belle leçon de vie : On y lit le respect et l'amour du bois, sa noblesse et la profondeur de sa matière, comme pour celui qui sait le travailler. Merci !

nathchoco 04/05/2015 09:35

merci de ton commentaire ;) J'ai toujours eu une grande admiration pour les compagnons mais je dois dire que le travail du bois, plus que tout autre, m'interpelle

Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Harry, sorcellerie et gourmandises !
    Halloween approche et ,avec lui, les idées germent. Que mangera-t-on ? Quelle formes horrrifiques ou magiques prendra l'apéritif ? Et le dessert ? Aujourd'hui je ne cuisine pas mais je fais le tour des blogs pour dénicher quelques pépites ! Chez Lou et...
  • Le Livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
    Le Livre perdu des sortilèges, Déborah Harkness, éditions Le Livre de poche, 2012, 832 pages Traduit de l'anglais par Pascal Loubet Genre ; fantastique Thèmes : sorcellerie, vampires, démons, sorcières, amour, héritage, magie L'auteur en quelques mots...
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs
    Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs, éditions Bayard jeunesse, 2012, 432 pages traduit de l'anglais par Sidonie Van Den Dries Genre : jeunesse fantastique Thèmes : seconde guerre mondiale, enfance, déportation, souvenirs, fantastique,...
  • Tarte potimarron et noix de pécan
    Cette semaine, pourvu que ce soit à base de courge, toutes nos recettes peuvent entrer dans le challenge de Lou et Hilde. Pour nous ce sera une Pumpkin Pie avec quelques petites modifications de la recette originale. Les ingrédients : 600 gr de potimarron...
  • Petits bonheurs # 6 Retour sur les petits bonheurs de fin d'été
    Petit rendez-vous de partage, délectation et autres petits bonheurs ! Cet été nous avons acheté une maison et commencé les travaux. Pas le temps de publier quoi que ce soit, mais j'ai tout de même pris des photos de notre jardin fruitier et des réalisations...
  • Mes challenges d'automne, c'est parti !
    Premier billet en guise d'ouverture des challenges d'automne. Aujourd'hui pas d'épouvante ou de sorcellerie ! Bientôt, bientôt ! Juste des couleurs ,des senteurs, qui représentent ce que j'aime dans l'automne. Cette année nous avons la chance de vivre...
  • Challenge Halloween 2017
    Lou et Hilde sont de retour pour le challenge d'automne qu'on ne rate jamais : le challenge Halloween ! Souvenirs des années précédentes : - challenge halloween 2016 - challenge halloween 2015 Quelles surprises les filles nous réservent-elles cette année...
  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...

Je papote aussi sur...

 

je dois encore chroniquer ...