Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 04:24
La Confrérie des moines volants, Metin Arditi

La Confrérie des moines volants, Metin Arditi, éditions Points, collection Grands romans

2013, 260 pages

Genre : récit historique

Thèmes : régime stalinien, foi, mission, art, transmission

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Metin Arditi, né le 2 février 1945 à Ankara, est un écrivain suisse francophone d’origine turque. Après avoir a quitté la Turquie à l’âge de sept ans, il étudie à Lausanne. Spécialisé en génie atomique, il poursuit ses études à l’université Stanford. Créateur de deux fondations : la fondation Arditi qui attribue une quinzaine de prix annuels aux gradués de l'Université de Genève et de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et qui a racheté et offert à l'Université de Genève le Cinéma Manhattan, une salle avant-gardiste classée Monument Historique et désormais appelée Auditorium Fondation Arditi; mais aussi la Fondation « Les Instruments de la Paix-Genève », qui favorise l’éducation musicale des enfants de Palestine et d'Israël. Metin Arditi est aussi auteur d’essais, de récits et de romans et a reçu de multiples prix.

 

L'histoire :

" Entre 1918 et 1938, le régime soviétique a détruit, pillé ou vendu à l'étranger tout ou presque de ce que l'Eglise russe comptait comme trésors.

Plus de mille monastères furentfermés. Beaucoup, comme celui de Saint Eustache(...) vidés de leurs occupantset transformés en goulags.(..) Et les milices du NKVD exécutèrent plus de deux cent mille prêtres, moines et moniales.

Ce livre raconte l'histoire de Nikodime kirilenko, l'un des ermites de saint Eustache, qui, au côut de sa vie, a soustrait au régime bolchevique parmi les plus beauc trésors d'art sacré que comptait la région de St Pétersbourg, appelée alors Leningrad."

 

1937. "Ils sont tous morts". Cinq églises et leurs occupants, ssassinés au Golgotha. Nikolai et son frère Sergei sont terrifiés et se tournent vers Nikodime pour comprendre, mettre des mots sur leur épouvante. Nombre de leurs camarades ermites sont morts.

Nikodime perçoit l'enjeu de ce qui se passe mais est encore plus troublé par ses rêves, ou plutôt ces cauchemars qui l'assaillent et lui rappellent un passé qu'il souhaite oublier. Pour expier ses péchés il meurtri son corps, s'inflige des supplices qui ne changent pourtant rien aux pulsions qui l'animent. Des pulsions sexuelles refoulées qui le torturent. 'Ainsi sa vie se partageait entre solitude et suppliques". Et cette fille , Irina, qui n'a de cesse de venir l'observer alors qu'il entreprend de creuser une cache pour chaque objet précieux qui sera soustrait au régime stalinien... Des actions des moines de Nikodime naitra les confrérie des moines volants.

2000. Le père de Mathias vient de mourir, un père dont il se sentait proche mais qu'il ne connaissait pas vraiment. C'est ce que vont révéler les événements des jours suivants, qui vont le plonger dans la plus grande perplexité. Comment n'at-il pas su, lui, son fils que son père s'était converti à la foi orthodoxe ? Pourquoi n'a-t-il jamais su que son père créait des icônes qui partaient pour la Russie ? Quelles révélations encore sur ses origines ? Et ce document traitant de la confrérie des moines volants, laissé dans un meuble fabriqué par son père ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

C'est un roman surprenant que celui-ci. D'abord par sa taille car je pensais que le sujet appelerait un récit plus ample. Mais la concision choisie par Metin Arditi l'oblige à aller à l'essentiel. Chaque parole ou pensée des personnages prend alors sens et les sentiments qui torturent Nikodime nous sont révélés dans toute leur violence.

Car on ne sait si l'on doit apprécier ce personnage , grâce à qui des dizaines de trésors vont être sauvegardés, ou le détester pour se spensées obscures, sexuelles, qui semblent l'attirer vers des excés qui ne nous serons dévoilés qu'à la fin. Son secret révèlera son origine dans son enfance et , à ce moment là, le lecteur le prendra en pitié, lui qui a vécu avec cela pendant tant d'années et n'a pu se libérer de ses démons.

Les démons, sans doute le fil conducteur du roman. Les démons intérieurs mais aussi ceux qui sommeillent en ces hommes avides de sang, soldats d'un régime destructeur. L'histoire rejoint l'Histoire avec un grand H et nous dévoile les tensions, les espoirs de ces moines qui vont braver leur peur, mettre leur talent au service du vil, un vol salvateur.

Le récit de Nikodime se double, dans une deuxième partie, de celui de mathias. On ne comprend pas très bien au départ quel lien les unit, mais le décès de son père et les multiples découvertes qu'il va faire sur ses origines russes, vont nous entrainer au coeur d'un secret de famille qui, des années plus tard, va faire ressurgir des objets que l'on croyait à jamais perdus. Cependant les enjeux du nouveau millénaire nous entrainent dans une Russie actuelle qui m'a moins passionnée. Le nationalisme qui l'anime dresse un portrait peu ragoutant , mais il fallait cela pour expliquer en quoi la quête des objets soustraits aux bolcheviks est importante.

J'ai aimé les différents portraits qui émaillent la première partie, ces moines au passé complexe, aux vies si différentes, qui forment une famille, une fratrie unie par un même sentiment d'urgence. un petit côté trucculent et plein d'humour lorsque le nom de leur confrérie est choisi pour cette cause noble qui les amène tout de même à voler, fait apparaitre leurs actions dans les journaux, les poussent à agir dans une sorte d'euphorie qui gomme un instant les actions parallèles des bolcheviks.

Un récit que je vous recommande.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article

commentaires

Asphodèle 06/04/2015 13:17

J'ai aimé jusqu'à présent les trois livres que j'ai lus de cet auteur formidable et éclectique (sympathique en plus) : Prince d'Orchestre, Le Turquetto et récemment un opus plus ancien "La fille des Louganis", pas encore chroniqué... J'avais noté celui-ci et c'est sûr je le lirai ! Quand ? Mystère..mais ça viendra ! :)

nathchoco 06/04/2015 15:01

moi je ne le connaissais pas mais ce que tu en dis me plait :)

Mariejuliet 04/04/2015 13:01

J'an avais entendu parlé, mais où??? Ça m'énerve de ne pas me souvenir!

Mariejuliet 04/04/2015 15:01

Mais je me demande si ce n'était pas sur Franceculture ....

nathchoco 04/04/2015 14:23

hihi, pas mal de copinautes l'ont lu ;)

jerome 04/04/2015 08:44

Tu parles de concision alors forcément ça m'intéresse ;)
Blague à part, c'est un auteur que je veux découvrir depuis très longtemps.

nathchoco 04/04/2015 08:56

oui je pense qu'on aurait pu en faire un truc plus étoffé, surtout dans la première partie qui est passionnante et dans laquelle le lecteur entre vriament

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Récents

  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...
  • Loin de la foule déchaînée, Thomas Hardy
    Loin de la foule déchainée, Thomas Hardy, éditions Archi Poche, 2015, 470 pages Genre : classique Thèmes : Angleterre, XIX°S, domaine, mariage, amour, statut social L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Deux contes...
  • La Horde du contrevent, Alain Damasio
    La Horde du contrevent, Alain Damasio, Editions La Volte, 2004, 521 pages Genre : fantasy Thèmes : vent, amitié, horde, écueils, quête, musique L'auteur en quelques mots ... Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain français de science-fiction....
  • Origami party pour le mois japonais
    Bien que le papier soit né en Chine au IIème siècle avant J.-C., on pense que la pratique régulière du pliage de papier est essentiellement d'origine japonaise et remonte au VIème siècle. Les premiers pliages étaient destinés à l'emballage des médicaments...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...