Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 01:58

Cette année je participe à l'atelier d'écriture de Leiloona et pour une première on peut dire que l'émotion est forte. Nous sommes le 12 janvier 2015, à J + 5 des attentats qui ont endeuillé la France. Comment écrire sur autre chose ? Pourtant la photo de Julien Ribot choisie par Leiloona invite à la confiance, à l'apaisement je trouve.

Mon texte est inspiré du discours de soutien de Barack Obama dont j'ai extrait le fragment de phrase ces "idéaux qui éclairent le monde". Il débute par deux vers d'un poète que j'aime beaucoup, Adonis, poète syrien puisqu'il faut un symbole de rassemblement, qui a toujours lutté contre l'obscurantisme.

 

 

" Le soleil est funérailles,

le jour tambour noir "  *

Tais-toi à présent.

Regarde.

 

Ne creuse pas en ton silence.

Le théâtre de la cruauté n'est plus.

Doucement s'élève la clameur solidaire, 

plus d'agitation, plus de bruit.

Pour un instant encore, regarde

les lucioles de l'espoir.

 

Ce soir j'ai envie d'y croire, 

d'élever mon regard par delà les grilles de la peur.

Pour ne plus penser que l'Autre est un danger, j'ouvre mon coeur .

Je ne te demande pas d'espérer, mais de croire que les mots ne seront plus vides,

entraves ou promesses,

ne seront plus vains.

Ils se mettront en doute, sculpteront une nouvelle réalité,

plus vraie, plus crue.

 

C'est l'heure de l'éveil.

Ouvre ton coeur à ces idéaux qui éclairent le monde.

Ne repousse pas ce qui pourrait t'apaiser.

Laisse émerger la colère sur laquelle tu construiras ta force.

Nos ombres nous accompagnent.

Ce n'est pas un renoncement, 

c'est l'après,

le commencement.

 

 

* Adonis, poète syrien

 

Retrouvez les autres participations chez Leiloona :

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Leiloona 18/01/2015 15:55

Un très joli texte, merci.

Et les 2 premiers vers sont sublimes, je ne connaissais pas ce poète. merci aussi.

nathchoco 18/01/2015 18:52

Merci Leiloona, je pense que cet auteur devait te plaire, ce qu'il dit est juste et simple mais percutant. A demain pour un tout autre genre !

Soie 14/01/2015 12:41

Ton texte est magnifique. Tu as su trouver les mots.

nathchoco 14/01/2015 12:44

Merci Soie

Lupa 14/01/2015 10:43

Merci pour ce texte fort et chargé d'espérance ! Souhaitons qu'il augure un mouvement de paix sincère et durable...

nathchoco 14/01/2015 11:34

je le souhaite aussi malgré les réactions qui commencent à poindre et qu'il ne faut pas laisser grandir

Josette 13/01/2015 17:56

Adonis t'as bien inspiré avec ses magnifiques poèmes...
J'aime ton souffle pétri d'espoir

Josette 14/01/2015 16:02

Je l'ai découvert il y a quelque temps sur un blog... j'ai aussi beaucoup aimé ses poèmes

nathchoco 14/01/2015 07:44

Merci infiniment Josette ;) c'est un poète que j'apprécie pour sa concision et sa précision. Le connais-tu ?

Fred Mili 13/01/2015 09:18

Quel joli message !
"élever mon regard par delà les grilles de la peur." est peut-être ce qu'ont tenté des millions de personnes en descendant dans la rue.

nathchoco 13/01/2015 09:34

je le souhaite en tous cas. Nous pouvons faire cela simplement chacun à son echelle. merci de votre passage

Ludo 12/01/2015 21:49

Un message d'espoir, un appel a vivre! Merci!

nathchoco 13/01/2015 03:00

Avec plaisir ! Je ne voulais pas sombrer dans l'obscurité

Elsinka 12/01/2015 19:18

J'aime la photo, j'aime les deux vers d'Adonis que tu as choisis, et j'aime ton texte. Par contre, j'ai du mal à avoir aussi foi que toi en l'être humain, je suis quelqu'un de pessimiste, à force d'avoir été trop souvent déçue.

nathchoco 13/01/2015 03:00

je suis résolument oprtimiste car je sais qu'il peut sortir de grandes choses de l'humain. Je pense qu'il faut parfois toucher le fond pour enfin arriver à comprendre. Je suis désabusée sur notre métier parfois lorsque je vois les nouvelles générations, incultes, sans motivation. Mais si cet épisode terrifiant de l'histoire était repris par l'école, expliqué, nous pourrions en sortir grandi. J'espère que beaucoup le feront. Voilà pourquoi il me semble que les philosophes sont nos garants

Anne-Véronique 12/01/2015 12:27

C'est l'heure de l'éveil, du commencement.
J'y crois aussi.
Merci pour ce poème auquel j'adhère complètement !

nathchoco 12/01/2015 12:54

merci infiniment et bienvenue par ici

myrtille 12/01/2015 10:04

c'est un texte positif : on en a besoin : bravo !!!!

nathchoco 12/01/2015 10:09

Disons qu'il faut croire dans la passion des hommes et leur capacité à reconstruire sinon ... Merci de ton passage

Stephie 12/01/2015 07:05

On souhaite que ce soit le début d'un grand commencement...

nathchoco 12/01/2015 10:08

sincèrement j'y crois. je ne dis pas qu'il fallait ça, comme j'ai pu l'entendre, car ce serait terrible. mais j'ai foi en l'humain

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Le Pumpkin Autumn Challenge 
    Nouveau blog, nouveau challenge ! Chez Guimause, que je viens de découvrir, on organise un challenge d'automne selon trois formules (merci à PatiVore qui a relayé ce challenge) : Le Pumpkin Autumn Challenge débutera le 1er septembre et s’étendra jusqu’au...
  • Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton
    Le Miroir et autres nouvelles fantastiques, Edith Wharton, éditions Folio, 2011, 84 pages Genre : nouvelles Thèmes : spiritisme, fantôme, au-delà L'auteur en quelques mots ... De son véritable nom Edith Newbold Jones, Edith Wharton est née en 1862 et...
  • Qui es-tu Alaska ? John Green
    Qui es-tu Alaska ? John Green, éditions Gallimard jeunesse, pôle fiction, 2011, 402 pages Traduit par Catherine Gibert Genre : drame, jeunesse Thèmes : amitié, solitude, adolescence, littérature, souvenirs, résilience L'auteur en quelques mots ... Né...
  • Le Mois américain sur les blogs
    Sixième édition du mois américain sur le blog de Titine, Plaisirs à cultiver. On l'attendait avec impatience ,histoire de sortir de sa pile à lire quelques pépites. Alors non, je ne lirai pas American Psycho cette année encore, et pourtant il est là,...
  • Comme une grande, Elisa Fourniret
    Comme une grande, Elisa Fourniret, éditions Mauconduit 2017, 240 pages Genre : contemporain Thèmes : féminité, Paris, mère, couple L'auteur en quelques mots ... À 45 ans, Elisa Fourniret est responsable depuis 5 ans de la Maison des auteurs de la Société...
  • Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot
    Empathie et compassion, comment développer nos super-pouvoirs, Sandra Cardot, éditions Michalon, 2017, 187 pages Genre : développement personnel Thèmes : empathie, compassion, mentalité, méditation, qualité, conscience, altruisme L'auteur en quelques...
  • Le Protectorat de l'ombrelle :Sans honte, Gail Carriger
    Le Protectorat de l'ombrelle, tome 3 Sans Honte, Gail Carriger, éditions Le livre de poche, 2013, 421 pages Traduit de l'anglais par Sylvie Denis Genre : Bit lit Thèmes: séparation, mariage, complot, cabale, vampires, loups garou L'auteur en quelques...
  • Belgravia, Julian Fellowes
    Belgravia, Julkan Fellowes, éditions J.C Lattès, 2016,420 pages Genre : historique Thèmes : famille, héritage, lignée, mariage, descendance, intrigue, société anglaise, XIXe S, Angleterre, secret de famille. Traduit de l'anglais par Valérie Rosier et...
  • Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert
    Avant que les ombres s'effacent, Louis-Philippe Dalembert, éditions Sabine Wespieser, 20a7, 287 pages Genre : historique Thèmes : shoah, exil, reconstruction, Juif, Haiti, famille L'auteur en quelques mots ... Né à Port au Prince, en Haiti ,en 1962, Louis-Philippe...
  • Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian
    Petits meurtres à Mangle Street, M.R.C Kasasian, éditions City, 2015, 351 pages Genre : policier so british ! Thèmes : Whitechapel, meurtres, famille, détective Traduit de l'anglais par Hélène Tordo L'auteur en quelques mots ... Ecrivain anglais, Martin...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...