Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 01:58

Cette année je participe à l'atelier d'écriture de Leiloona et pour une première on peut dire que l'émotion est forte. Nous sommes le 12 janvier 2015, à J + 5 des attentats qui ont endeuillé la France. Comment écrire sur autre chose ? Pourtant la photo de Julien Ribot choisie par Leiloona invite à la confiance, à l'apaisement je trouve.

Mon texte est inspiré du discours de soutien de Barack Obama dont j'ai extrait le fragment de phrase ces "idéaux qui éclairent le monde". Il débute par deux vers d'un poète que j'aime beaucoup, Adonis, poète syrien puisqu'il faut un symbole de rassemblement, qui a toujours lutté contre l'obscurantisme.

 

 

" Le soleil est funérailles,

le jour tambour noir "  *

Tais-toi à présent.

Regarde.

 

Ne creuse pas en ton silence.

Le théâtre de la cruauté n'est plus.

Doucement s'élève la clameur solidaire, 

plus d'agitation, plus de bruit.

Pour un instant encore, regarde

les lucioles de l'espoir.

 

Ce soir j'ai envie d'y croire, 

d'élever mon regard par delà les grilles de la peur.

Pour ne plus penser que l'Autre est un danger, j'ouvre mon coeur .

Je ne te demande pas d'espérer, mais de croire que les mots ne seront plus vides,

entraves ou promesses,

ne seront plus vains.

Ils se mettront en doute, sculpteront une nouvelle réalité,

plus vraie, plus crue.

 

C'est l'heure de l'éveil.

Ouvre ton coeur à ces idéaux qui éclairent le monde.

Ne repousse pas ce qui pourrait t'apaiser.

Laisse émerger la colère sur laquelle tu construiras ta force.

Nos ombres nous accompagnent.

Ce n'est pas un renoncement, 

c'est l'après,

le commencement.

 

 

* Adonis, poète syrien

 

Retrouvez les autres participations chez Leiloona :

Partager cet article

Repost 0
Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article

commentaires

Leiloona 18/01/2015 15:55

Un très joli texte, merci.

Et les 2 premiers vers sont sublimes, je ne connaissais pas ce poète. merci aussi.

nathchoco 18/01/2015 18:52

Merci Leiloona, je pense que cet auteur devait te plaire, ce qu'il dit est juste et simple mais percutant. A demain pour un tout autre genre !

Soie 14/01/2015 12:41

Ton texte est magnifique. Tu as su trouver les mots.

nathchoco 14/01/2015 12:44

Merci Soie

Lupa 14/01/2015 10:43

Merci pour ce texte fort et chargé d'espérance ! Souhaitons qu'il augure un mouvement de paix sincère et durable...

nathchoco 14/01/2015 11:34

je le souhaite aussi malgré les réactions qui commencent à poindre et qu'il ne faut pas laisser grandir

Josette 13/01/2015 17:56

Adonis t'as bien inspiré avec ses magnifiques poèmes...
J'aime ton souffle pétri d'espoir

Josette 14/01/2015 16:02

Je l'ai découvert il y a quelque temps sur un blog... j'ai aussi beaucoup aimé ses poèmes

nathchoco 14/01/2015 07:44

Merci infiniment Josette ;) c'est un poète que j'apprécie pour sa concision et sa précision. Le connais-tu ?

Fred Mili 13/01/2015 09:18

Quel joli message !
"élever mon regard par delà les grilles de la peur." est peut-être ce qu'ont tenté des millions de personnes en descendant dans la rue.

nathchoco 13/01/2015 09:34

je le souhaite en tous cas. Nous pouvons faire cela simplement chacun à son echelle. merci de votre passage

Ludo 12/01/2015 21:49

Un message d'espoir, un appel a vivre! Merci!

nathchoco 13/01/2015 03:00

Avec plaisir ! Je ne voulais pas sombrer dans l'obscurité

Elsinka 12/01/2015 19:18

J'aime la photo, j'aime les deux vers d'Adonis que tu as choisis, et j'aime ton texte. Par contre, j'ai du mal à avoir aussi foi que toi en l'être humain, je suis quelqu'un de pessimiste, à force d'avoir été trop souvent déçue.

nathchoco 13/01/2015 03:00

je suis résolument oprtimiste car je sais qu'il peut sortir de grandes choses de l'humain. Je pense qu'il faut parfois toucher le fond pour enfin arriver à comprendre. Je suis désabusée sur notre métier parfois lorsque je vois les nouvelles générations, incultes, sans motivation. Mais si cet épisode terrifiant de l'histoire était repris par l'école, expliqué, nous pourrions en sortir grandi. J'espère que beaucoup le feront. Voilà pourquoi il me semble que les philosophes sont nos garants

Anne-Véronique 12/01/2015 12:27

C'est l'heure de l'éveil, du commencement.
J'y crois aussi.
Merci pour ce poème auquel j'adhère complètement !

nathchoco 12/01/2015 12:54

merci infiniment et bienvenue par ici

myrtille 12/01/2015 10:04

c'est un texte positif : on en a besoin : bravo !!!!

nathchoco 12/01/2015 10:09

Disons qu'il faut croire dans la passion des hommes et leur capacité à reconstruire sinon ... Merci de ton passage

Stephie 12/01/2015 07:05

On souhaite que ce soit le début d'un grand commencement...

nathchoco 12/01/2015 10:08

sincèrement j'y crois. je ne dis pas qu'il fallait ça, comme j'ai pu l'entendre, car ce serait terrible. mais j'ai foi en l'humain

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares
    Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, éditions Gallimard, 2017, 336 pages Genre : récit jeunesse Thèmes : famille, divorce, adolescence, sentiments, mariage, fratrie, amour Traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau L'auteur en quelques mots... Connue...
  • Vacances en forme de petits bonheurs #1
    En vacances les petits bonheurs sont quotidiens. Les voici rassemblés dans un billet hebdomadaire. Lundi 17 juillet : court séjour à Capbreton pour rejoindre une partie de la famille. Bien installés au camping ,on apprécie un pique nique sur la plage,...
  • Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg
    Le Tailleur de pierre, Camilla Läckberg, éditions Babel noir, 2009, 593 pages Genre : policier Thèmes : meurtre, enfance, famille, secrets, enquête L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de Camilla Läckberg sur les premiers billets de la...
  • 4 days in London !
    Afin de rendre les honneurs à la ville de Londres que nous avons découverte en octobre 2015, je relance ce billet sur notre magnifique séjour. Notre retour en métropole est l'occasion de faire découvrir aux enfants des lieux que nous aimons et que nous...
  • La Compagnie des menteurs, Karen Maitland
    La Compagnie des menteurs, Karen Maitland, éditions Pocket, 2014, 664 pages Genre : thriller médiéval ,historique Thèmes : peste, Moyen âge, XIV °S, religion, fanatisme, énigme L'auteur en quelques mots ... Née en 1956 au Royaume Uni, Karen Maitland écrit...
  • Agatha Raisin enquête, tome 3 : Pas de pot pour la jardinière
    Agatha Raisin enquête, tome 3, Pas de pot pour la jardinière, M.C Beaton, éditions Albin Michel, 2016, 246 pages Genre : policier so british ! Thèmes : jardinage, meurtre, jalousie, enquête L'auteur en quelques mots Retrouvez la biographie de M.C Beaton...
  • Juin : le mois anglais sur les blogs !
    C'est avec plaisir que je renouvelle ma participation au mois anglais, organisé par Lou et Cryssilda. L'occasion de dépoussiérer le blog qui n'a pas vu d'article depuis fort longtemps, travail oblige ;) Pour le plaisir des sens donc : 1er juin : "Un jour"...
  • Le poids des secrets, tome 1 Tsubaki, Aki Shimazaki
    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki, Aki Shimazaki, éditions Babel, 1999, 115 pages Genre : contemporain Thèmes : famille, passé, amour, seconde guerre, Hiroshima, Nagasaki L'auteur en quelques mots ... Née à Gifu, au Japon, en 1954, Aki Shimazaki...
  • La Bête humaine, Emile Zola
    La Bête humaine, Emile Zola, éditions Folio classique, 1995, 501 pages Genre : classique Thèmes : amour, passion, meurtre, pulsions, machine à vapeur, ville, ouvriers, gare L'auteur en quelques mots ... Considéré comme le chef de file du naturalisme,...
  • La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami
    La Brocante Nakano, Hiromi Kawakami, éditions Picquier Poche , 2009, 342 pages Genre : contemporain traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu Thèmes : brocante, amour, objets, bonheurs, rencontres, liens L'auteur en quelques mots ... Retrouvez ma chronique...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...