Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 10:50
Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme, Gail Carriger

Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme, Gail Carriger, éditions Livre de Poche, 2013, 425 pages

Genre : fantasy ? Bit-lit, science-fiction

Thèmes : loups-garous, vampires, époque victorienne, expériences scientifiques

 

L'auteur en quelques mots ...

Née en 1976 à Bolinas, en Bolivie, Gail Carriger est archéaologue et romancière, spécialisée dans la Fantasy, la science fiction et le steampunk. Elle est l'auteur de trois séries : Le Protectorat de l'ombrelle, Le Pensionnat de Mlle Géraldine, the Custard Protocol.

 

L'histoire

 

Se réfugiant dans la bibliothèque lors d'une soirée ennuyeuse, Alexia Tarabotti fait une étrange rencontre en la personne d'un vampire qui ne semble pas connaitre les convenances. "Dans ce cas particulier, c'est ce qu'il ignorait qui pouvait lui nuire. Car mademoiselle Alexia était née sans âme, ce qui - tout vampire correct et de bonne lignée le savait- faisait d'elle une dame à éviter avec assiduité." Tuant le géneur grâce à son ombrelle fétiche munie d'une pointe d'argent, elle se retrouve plongée dans une situation des plus déplaisantes dès l'arrivée de Lord Maccon , Alpha du chateau de Woolsey, Loup-garou à ses heures et son accolyte, le professeur Lyall. Il faut dire qu'en tant que paranaturelle, elle possède la particularité d'annihiler les pouvoirs de tout être par un simple contact physique. Comment pourrait-elle être accusée de meurtre alors que tout démontre la légitime défense ? C'est que Mlle Tarabotti a un caractère bien trempé et ne compte pas s'en laisser dire, même par un éminent membre du BUR, écossais de surcroit.

Rapidement l'enquête révèle un avenir sombre pour ces êtres hors normes que sont les vampires, loups-garous et sans âme. Des disparitions mystérieuses, de nouveaux vampires au comportement des plus étranges, il n'en faut pas plus pour qu'Alexia Tarabotti et Lord Maccon se lancent sur la piste des coupables. Un périple qui leur réservera bien d'autres surprises ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

Ceux qui suivent ce blog n'ont pas l'habitude d'y lire de la fantasy vampiresque ! Qu'à cela ne tienne il fallait que j'essaie et c'est un swap victorien avec Mypianocanta qui m'a permis de découvrir cette série pétillante.

Autant le dire tout de suite, cela se lit vite, ne présente pas une grande profondeur mais apporte un petit côté "so british" plaisant. C'est sans doute l'époque victorienne qui m'a plu, les personnages attachants, plus que l'intrigue elle-même. On notera tout de même l'aspect steampunk qui mêle XIX°S et expériences scientifiques, découvertes technologie (le dirigeable, quelques objets insolites comme les verribles ...) et qui apporte un plus. 

L'humour est préent à chaque page, sans doute ce qui fait le succès de cet auteur qui semble ne pas se prendre au sérieux. Il suffit de l'intervention de la reine Victoria au milieu du tumulte pour se rendre compte qu'elle n'a pas de limite !

La société londonienne est sans dessus dessous dans ce roman dans lequel on retrouve des références classiques :vampires et loups garous,  la jeune fille mise à l'écart par sa mère et ses soeurs ( cendrillon ?), la fin un peu téléphonée digne d'un conte de fées, la caricature des jeunes filles de bonne famille sans esprit, les expérimentations scientifiques à la docteur Moreau. Cela m'a rappelé un épisode de Dortor Who : Un Loup-garou royal. Ajoutez à cela un vampire dandy qui apporte un certain piment à l'intrigue et vous avez tous les ingrédients !

Je n'y connais rien en bit-lit mais je pense que l'auteur se moque de certains aspects de ce genre,  s'amusant à insérer dans une intrigue dramatique des considérations érotiques qui donnent un ton léger, badin, malgré la violence des actes,  tournant en ridicule les convenances propres à l'époque et les manières d'un comte bourru mais attachant ( Lord Maccon). On retrouve ainsi quelques piques contre les origines italiennes de mlle Tarbotti, allez savoir pourquoi, avec tous les clichés que cela comporte. Idem pour les origines écossaises de Lord Maccon. Cela étant le duo fonctionne.

Une chouette expérience de lecture, hihi !

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 00:47
Carnets de recettes voyageurs : concours estival

Voici venu l'été et son cortège de recettes fraiches,

exotiques et rafraichissantes.

 

Un petit concours s'impose, ouvert à tous, amis du club ou pas encore ;)

 

Livrez-nous votre recette estivale préférée,

sucrée ou salée et réveillez nos papilles !

 

La meilleure recette sera récompensée par un petit cadeau :

 

Le principe :

* du 30/06/15 au 15/07/15, venez déposer votre recette ici, racontez-nous ce qui vous plait dans cette version ( le choix des mots est aussi important que la recette !)

* du 16/07/15 au 30/07/15 : venez voter pour la meilleure recette

* résultat le 1/08/15

 

A vos plumes et fourneaux ! 

Comment ? Vous ne faites pas encore partie du club de carnets de recettes voyageurs ?

 

Pour tout savoir sur les carnets, rendez-vous sur l'un de ces billets :

 

C'est simple :

 

* venez vous inscrire sur ce billet. C'est une forme d'engagement qui nous évitera peut-être de perdre à nouveau les carnets
* rédigez un billet de présentation que vous pourrez ensuite alimenter chaque fois que vous recevrez le carnet
* les photos sont bienvenues car entretiennent la dynamique de groupe, c'est un club !
* ne gardez le carnet plus de 15 jours
* prévenez en cas d'empêchement, de contretemps, sur ce fil ou surLivraddict afin que nous ne nous demandions pas ce qu'il se passe
*passez régulièrement sur le blog ou sur L@ afin de maintenir une émulation parmi les gourmands, faire part d'une idée ...

Comment remplir les carnets : une recette originale + un petit mot sous forme de lettre sont les impératifs du Club de recettes par correspondance. On pourra joindre une photo, un dessin pour agrémenter le tout. On peut aussi donner libre cours à sa fantaisie en s'adonnant au scrapbooking !

qui adresse la lettre qui sera rédigée dans le carnet, en face de la recette ? : au suivant sur la liste ou bien à l'ensemble des gourmands participants à cet échange. On peut donner une touche d'humour à la lettre, imaginer qu'on l'envoie à une autre époque et lui donner un style ...libre à vous

Attention : une recette à la fois, les carnets reviendront vers vous à un moment ou un autre Chacun doit pouvoir mettre son grain de sel! hihi!

Chaque participant est libre de photocopier les pages qui lui plaisent afin de garder un souvenir de cet échange. Des correspondances individuelles naîtront surement Chacun recevra de toutes façons les deux carnets aussi souvent que possible

J'attends vos inscriptions les gourmands !

 

Partager cet article

29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 01:08

Pour l'atelier d'écriture de ce lundi, Leiloona innove avec un photographe , Vincent Héquet. Troublant non ?

Au soir de sabbat ...

Au soir du sabbat, Ô Lilith, je sacrifierai ta peau blanche et le feu de tes 20 ans redonnera à tous l’espoir. A ceux qui pensent que ce n’est qu’un jeu, je dis : regardez l’Elue. Coiffé de cornes viriles, l’idole à tête animale l’accompagne dans sa quête. Combien d’espoirs déçus, d’attente fébrile. Mais aujourd’hui, voici enfin venu le temps.

Leurs yeux amusés ne savent pas. Certains soupçonnent sans comprendre, croyant assister à un rituel ancien, dépassé. Folklore ? Soyez donc patients et vous verrez, le réveil est pour bientôt.

L’assemblée des curieux donne force et sens. La nuit apporte ses ombres. Et toi, Lilith, au milieu de tous, offrant ton corps gracile à la gloire des temps, sais-tu réellement pourquoi tu as été choisie ? Aérienne, femme du vent, tu es Lil-Itu, femme de la lune et tu seras le renouveau.

Approchez, réchauffez de vos souffles celle qui vous guidera. Ne craignez pas celui que vous prenez pour le dévorateur, car l’avenir ne viendra pas de lui. Il est l’ombre qui happe le regard et cache le secret, le dieu cervidé donnant vie à la silhouette de l’Elue.

Car c’est elle, fille d’Uruk dont la légende a traversé les siècles pour en faire une femme-démon, qui porte en elle tous les paradoxes : fertilité et stérilité, aérienne et tellurique.

Au jour du prochain solstice, leurs yeux s’ouvriront et le souvenir de cette nuit leur reviendra, intact, comme une révélation. Pour l’heure, le feu les attire, leurs voix se mêlent, un léger brouillard lie les âmes sans conscience. Ils sont les acteurs d’un rite que le Dieu cornu domine et ,demain, en rebellion contre l’ordre établi.

Amusez-vous, dansez…tant qu’il est encore temps.

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 10:06
Jane Austen et le prisonnier de Wool House, Stephanie Barron

Jane Austen et le prisonnier de Wool House, Stephanie Barron, éditions du Masque, collection Labyrinthes, 2006, 397 pages

Genre : roman

Thèmes : meurtre, enquête, Londres,Southampton, Marine, Napoléon, guerre navale, complot

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Site de Stephanie Barron

Francine Mathews, née le  à Binghamton, dans l'État de New York, est un écrivain américain, auteur de romans policiers, parmi lesquels on compte des romans policiers historiques qui ont pour héroïne la romancière Jane Austen,sous le nom de plume de Stephanie Barron

Elle vit à Denver aux États-Unis.

 

L'histoire

 

Southampton, 1807. "Eussé-je connu l'infortune d'être née homme, j'aurais choisi de m'arracher très tôt à l'affection des miens et au confort du foyer pour confier mon destin à la merci des océans(...) enfin libérée du poids accablant des conventions qui pèsent aussi lourd qu'une ancre pendue au cou". Observant les navires de guerre arrivés de Portsmouth, Jane Austen se perd dans ses reflexions lorsque son frère Franck l'interpelle. Elle doit l'accompagner vers le Solent. Aussitôt à l'aise sur la barque qui les guide, elle perçoit le trouble de son frère et s'enquiert de ce qui inquiète le Post Captain. Franck lui révèle alors une étrange histoire ainsi que le dilemne auquel il doit faire face. Un de ses amis, Tom Seagrave, se voit accusé du meurtre d'un officier français lors d'une attaque de son navire, alors que le drapeau français était baissé en signe de rédition. L'étonnement qui accable Franck laisse place à un sentiment de culpabilité, lui qui est préssenti pour naviguer désormais sur le vaisseau de guerre laissé vacant par Tom Seagrave. Outre le fait que son ami risque la condamnation suprême,la pendaison,  Franck émet des doutes quant à sa culpabilité et propose à Jane de le rencontrer.

Il ne faudra guère longtemps à notre héroine pour comprendre que l'affaire est plus complexe qu'il n'y parait. Dès lors son enquête la mènera au fin fond de la prison de Wool House où l'un des prisonniers français prétend avoir assisté à la scène. Intriguée par son propos, elle n'aura de cesse de se battre pour ces marins reclus dans un espace insalubre et en fera son cheval de bataille.

 

En vrac et au fil des pages...

Je ne connaissais pas cette série mais suis tombée dedans comme on dit ! Le style tout d'abord, soutenu , recherché, donne vie à Jane Austen que l'on reconnait fort bien dans certaines remarques et l'humour qui transparait dans ces pages. Il faut dire que le récit est rédigé à la première personne et que lorsque Jane nous parle de navires et d'engagement, on reconnait la femme forte qu'elle était.

Il semblerait que l'on puisse lire les différents tomes indépendamment car je n'ai manqué d'aucun élément pour comprendre l'intrigue. Elle n'est pas menée tambour battant et l'on prend le temps de la reflexion, de la description. C'est toutefois un univers assez masculin, qui sied bien à l'héroine Jane Austen.

Le travail de recherche de l'auteur est remarquable comme en témoigne le dossier joint. C'est la description des moeurs de l'époque, de la place de la femme, des coutumes navales, qui emporte le lecteur. Mais c'est aussi la personnalité de l'héroine, qui apparait directe et forte au milieu d'autres femmes plus discrètes ou qui se pâment sans cesse ! C'est une peinture sociale à la fois passionnée et sans concession qui nous est livrée.

J'avoue avoir hâte de me plonger dans une autre aventure de Jane Austen. Un peu dans la veine des récits de Jean François Parot, érudits et qui nous plongent au coeur d'une époque passionnante, les récits de Stephanie Barron sont à découvrir.

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 09:54
Petits bonheurs quotidiens

Petit rendez-vous quotidien de partage,

délectation et autres petits bonheurs.

 

* La fin du Brevet des collèges ! Un sujet de Français digne de ce nom, pour une fois. Les cris des élèves en quittant la dernière épreuve.

* J- 13 avant notre départ vers la métropole...

* Les dernières soirées avec les copains, les remerciements, les petits mots qui font du bien.

* Grand beau temps et demain, la plage, enfin !

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 10:58
Petits bonheurs quotidiens

Petit rendez-vous quotidien de partage,

délectation et autres petits bonheurs.

 

* Une partie de ma tribu en métropole, repérage pour notre future maison, des photos dans ma boite mail et l'impression de chercher avec eux.

 

* Une année qui prend fin au collège avec une petite fête aujourd'hui, les mercis de collègues et d'élèves, les sourires.

 

* De bonnes nouvelles des bacheliers que je connais suite à l'épreuve de philo et le souvenir d'un certain sujet qui, à l'époque, m'avait valu une excellente note ;)

 

* Des SMS de copains, contents de savoir que, ça y est, on arrive ! 

 

Et vous ?

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article

Présentation/accueil

  • : Un chocolat dans mon roman
  •  Un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Partenariat Albin Michel

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

Articles Récents

  • Billionaire Bars – s
    Billionaire Bars – seriously one of the best desserts! And I bet you have all the ingredients in your pantry::
  • zuppa toscana
    zuppa toscana
  • These are utterly fa
    These are utterly fantastic. I made them twice in two days and I plan to make them often. I made them like the recipe except I just used a simple glaze instead of a cream cheese icing, and I doubled the cinnamon.
  • how to make foot pri
    how to make foot prints in the sand and keep it. this is too awesome!!--- I remember doing stuff like this.
  • Black & White PolkaD
    Black & White PolkaDot Ponyhair Mocc by minimoxie on Etsy
  • Funfetti Angel Food
    Funfetti Angel Food Cupcakes - love these cupcakes! Homemade funfetti is so much better than a box mix.
  • Easy Cinnamon Rolls
    Easy Cinnamon Rolls
  • Cheesecake Factory A
    Cheesecake Factory Avocado Egg Rolls - It's so much cheaper to make right at home and it tastes a million times better too!
  • Chicken Gnocchi Soup
    Chicken Gnocchi Soup Olive Garden Copycat | Carrie's Experimental Kitchen #soup #copycat
  • Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme, Gail Carriger
    Le protectorat de l'ombrelle, Tome 1 : Sans âme, Gail Carriger, éditions Livre de Poche, 2013, 425 pages Genre : fantasy ? Bit-lit, science-fiction Thèmes : loups-garous, vampires, époque victorienne, expériences scientifiques L'auteur en quelques mots...

      délivré par Syl

Mes petites envies

logo liste d'envies