Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 18:39

Il fallait bien que cela arrive. A force de dire qu'il fait très beau en Bretagne en juillet, le temps me fait mentir !

Temps breton donc, pour cette visite de Brest. Surprise : Brest a été détruite en grande partie , bombardée de 1940 à 1944. ll ne reste pas grand chose de la ville et du port prospère du début du XX°S ou encore de la "main de Louis XIV". C'est un choix que d'avoir reconstruit une ville nouvelle sans rebâtir les anciens quais et dépôts.

 

Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4

Profitant d'une accalmie nous repartons , direction Concarneau puis Pont Aven. Une belle fin de journée qui nous permet de visiter deux superbes villes.

Pour qui vient de Carcassonne, Concarneau a un petit air de déjà vu avec sa ville fortifiée, ses boutiques touristiques ( cela gâche d'ailleurs un peu le paysage, c'est dommage). Cependant des ouvertures permettent d'accéder au port et de profiter des alentours. C'est une ville où il fait bon vivre

Évidemment les crêperies sont légion, mais nous nous réservons pour un établissement en dehors de la Ville close : Le Petit chaperon rouge.

 

( source : site officiel de Concarneau)

Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4
Balade en Finistère Sud # 4

Pont Aven vaut bien un billet à elle toute seule !

Rendez-vous dans la journée ;)

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 14:49

C'est sous un grand soleil que nous visitons Camaret sur mer. Les cartes postales nous rappellent une chanson paillarde déjà entendue ,mais nous ne comprenons pas d'où peut bien venir cette réputation ! Après enquête nous découvrons qu'il y existe un festival de la chanson paillarde ! Il n'y aura cependant pas d'aperçu sur ce blog :)

Joli port de pêche, Camaret est surtout connu pour la Tour Vauban et la petite chapelle. Les façades sont colorées, la plage de sable blanc d'un côté et nous nous régalons de galettes de sarrasin et moules.

 

Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3

A marée basse, la partie portuaire prend des allures étranges avec les épaves abandonnées près de la tour. Curieusement ,nous avons trouvé cela poétique et inspirant...

Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3

Par contraste, l'autre côté de la baie semble idéalement exotique ...

Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3

Sur le retour, les mégalithes de Lagatjar et une belle plage pour le char à voile.

J'ajoute une photo des menhirs vue du ciel car la disposition est tout de même surprenante .

Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3
Balade en Finistère Sud # 3

A très vite pour la suite (Bénodet et son joli port, Brest ...)

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 11:45

Toujours basés à Loctudy, nous entreprenons la visite du Finistère. Certains sites nous ont été recommandés. Pour les autres, beaucoup d'a priori nous entourent, que nous démentons en une journée : il pleut toujours en Bretagne ? Faux !

Journée entre Quimper et Camaret , en passant par Douarnenez.

 

***   ***

Quimper : fort a priori de Monsieur qui ,dieu seul sait pourquoi, pensait que la ville était triste, grise. Comme quoi, il faut vraiment partir sur les routes ! Petit plus, il fait un temps superbe. Nous y parvenons à 9h30 le matin, d'où les rues désertes, ce qui ne nous empêche pas de déguster de merveilleuses pâtisseries beurrées !

 

Il est trop tôt , mais nous nous promettons de revenir, Place au Beurre justement,pour entrer dans une crêperie qui promet une galette saint jacques et beurre d'oursin !

Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2

Petite déception à Douarnenez en revanche, nous nous attendions à autre chose visiblement. Le port est accueillant, en revanche. Mais nous arrivons trop tard, à un jour près, pour admirer les magnifiques goélettes et autres navires anciens.

Nous ne nous attardons pas, Camaret nous attend...

Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2
Balade en Finistère Sud # 2

A très vite pour la suite.

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 10:37

Départ pour la petite ville de Loctudy, proche de Bénodet où nous passerons une semaine.

En passant, petit détour par la presqu'île de Quiberon...

Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1

Terre agricole, Loctudy s'est peu à peu tourné vers la .Aujourd'hui le port de pêche est actif, de jolies plages variées ( sable blanc ou roches) accueillent les familles. C'est une station familiale dans laquelle les enfants découvrent de nombreuses activités liées à la mer.

Fondée par un moine, Tudy, Loctudy ( loc = lieu) est parsemé de chapelles, manoirs remarquables.

La ville est extrêmement fleurie. Ici les hortensias sont rois, les agapanthes, les roses trémières ...

Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1

Dimanche la Pointe du Raz nous attend. Superbe paysage, inspirant ...

Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1

Retour par Audierne et Plozevet

Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1
Balade en Finistère Sud # 1

Suite du périple à venir ;)

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans Coups de coeur petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 12:51
Petits bonheurs # 10

Les petits bonheurs hebdomadaires,

une façon de revenir sur les belles choses, les moments de partage et autre délectation de la semaine.

* Une semaine à Beaumont de Lomagne au bord d'un lac : pêche ( je vous rassure la bête est repartie à l'eau !), détente, bronzette ! 

 

Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10

* Mouchette qui grandit ... un peu ! Qui a déjà vu un chat plus petit qu'une courgette ? ( bon je triche, cette courgette est énorme !)

Petits bonheurs # 10
Petits bonheurs # 10

Et vous, quels petits bonheurs à partager ?

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans petits bonheurs quotidiens
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 09:03
Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis

Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis, éditions Albin Michel, 2016,352 pages

Genre : fiction historique

Thèmes : création, Hugo, Mérimée, Viollet le Duc, patrimoine, monuments, amours

 

L'auteur en quelques mots ...

Olivier Dutaillis est un romancier né en 1958, scénariste, dramaturge et metteur en scène français. Après une classe préparatoire au lycée Saint-Louis (Paris), il a effectué des études vétérinaires à l'École nationale vétérinaire d'Alfort. En parallèle, il a suivi un cursus de lettres modernes à l'Université Paris-VIII (Vincennes).

Il est l'auteur d'une dizaine de pièces de théâtre, récompensées par le Grand Prix du jeune théâtre de l'Académie française, le Prix Nouveau Talent Théâtre de la SACD et le Prix Europe 1 des Molières.  Il a été dramaturge, notamment pour le Théâtre du Campagnol, CDN, direction Jean-Claude Penchenat. Il a mis en scène plusieurs de ses pièces ainsi qu'un court-métrage, La Mue.

Il a publié six romans et 
a publié aux éditions Albin Michel La pensionnaire du bourreau (2014), prix du roman populaire, adapté en série télé (Une femme dans la Révolution), et Le jour où les chiffres ont disparu (2012). Le plus récent est Le jour où les chiffres ont disparu, Albin Michel, 2012. (Source : Wikipédia)

 

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte

L'histoire:

" A cette époque, la France était un merveilleux terrain de chasse pour les pilleurs d'antiquités. On trouvait tout ce qu'on voulait, à des conditions imbattables"

La Révolution étant passée par là, la plupart des monuments sont pillés, vandalisés, les oeuvres d'art dispersées. C'est dans ce contexte qu'oeuvre la narratrice, Emily, jeune anglaise qui, à la vie d'une femme au foyer, préfère l'aventure qui l'éloignera de sa condition de femme au XIX°S. Antiquaire, elle négocie, pille, et envoie les trésors découverts en Angleterre où de riches clients paient ses services. Il faut dire que ce pays est en avance et a créé bien avant la France la Société des antiquaires de Londres.

Rassemblant ses souvenirs, elle nous plonge dans son aventure. Nous sommes en 183 lorsqu'elle arrive pour la première fois en France. Victor Hugo vient de publier Notre Dame de Paris. "Au moment où il écrit, le Paris que je découvre a très peu changé depuis l'époque médiévale (...) Il faut faire appel à des porteurs d'eau. Des habitations sans âge s'entassent dans des ruelles étroites, mal aérées, insalubres...". Cela aura d'ailleurs des conséquences dramatiques en 1932 lors de l'épidémie de choléra qui décimera Paris, là où Londres et ses habitats aérés préserveront la vie de beaucoup.

Dans sa vocation, elle devra cependant faire face à des hommes déterminés à ne pas laisser s'enfuir leur patrimoine. Hugo publiera un an plus tard un pamphlet visant les fameux antiquaires, Guerre aux démolisseurs ! Mérimée, quant à lui va être nommé à un poste qu'il n'attendait pas mais dans lequel il va excéler malgré l'ampleur de la tâche :inspecteur général des monuments historiques. On découvre alors un jeune homme passionné qui, bien que n'ayant aucune qualification pour ce poste, n'hésite pas à jouer un coup de poker et obtient le sésame. C'est qu'il ne sait pas encore ce qui l'attend ,car la France est vaste et les oeuvres d'art nombreuses.

Il saura pourtant s'entourer des meilleurs et consacrera sa vie à la tâche. Saint-Savin, Cluny, Carcassonne, Notre Dame de Paris, autant de lieu qui seront préservés grâce à ses actions et l'homme qu'il a choisi pour restaurer les sites les plus prestigieux : Eugène Viollet le Duc. 

Pendant ce temps, Victor Hugo Exilé à Jersey puis à Guernesey, regroupant autour de lui sa famille, pour le meilleur et pour le pire comme le dévoilera sa fille, devient le plus grand romancier du siècle et s'engage en politique.

Tout les oppose semble-t-il, y compris leur relation aux femmes, passionnée et volage pour Hugo malgré l'amour indéfectible et dévoué de Juliette, distant et réservé pour Mérimée. Ils sont au départ " les deux vois les plus remarquées et les plus opposées du Romantisme". Napoléon III établira la différence, faisant de l'un un dévoué et de l'autre un proscrit.

En vrac et au fil des pages ...

C'est un livre érudit et richement documenté que nous livre Olivier Dutaillis. On pourra regretter que l'aspect documentaire prenne le pas sur la fiction , c'est pourquoi je me débarasse de ce point en priorité. Au fil des pages sont exposés les parcours de Mérimée, Hugo, Viollet le Duc, des données politiques, économiques nous plongent dans le Paris du XIX°S en pleine mutation et l'on ressort plus savant de cette lecture qui ,de 1831 à la mort de Hugo en 1885, dresse le portrait d'hommes illustres. 

Toutefois le fait que cela soit rapporté par une narratrice fictive qui prétend avoir connu ses hommes, parfois même dans leur intimité, donne un côté plaisant qui fait que l'on imagine mieux encore ce que pouvait être la vie en France à cette époque. car il n'est pas uniquement question de Paris. Les sites visités sont nombreux et l'on s'attarde parfois à Guernesey auprès de la famille Hugo qui se dessine quelques peu différentes de ce qu'on l'on connait.

L'auteur a pris le parti d'explorer la correspondance de ces hommes et de se baser sur ces écrits pour monter sa fiction. Pour cette raison les portraits font la part belle aux sentiments, émotions et une lecture subjective donne à voir sous un autre angle ce que l'on savait d'un Hugo ( qui décidément aimait les femmes !) ou d'un Mérimée que l'on connait peut-être moins.

J'ai particulièrement apprécié les reconstitution qui nous convie à découvrir les monuments avec les yeux de l'homme du XIX°S, alors que beaucoup ont été détruits par la suite, ou rénovés ( ce qui pour Mérimée était parfois pire !). Ainsi le chapitre consacré à Saint-Savin donne-t-il envie d'en savoir plus. On y découvre un Mérimée touché au coeur par les fresques romanes qui ornent le plafond, découvrant qu'il n'est peut-être pas aussi insensible au patrimoine qu'il le croyait.

Evidemment la partie fictive qui lie le tout fait sourire, cette jeune anglaise intrépide, qui n'a pas froid aux yeux, nous fait penser à un mélange d'Arsène Lupin et d'Alexia Tarabotti ! Elle sert ici à présenter un autre aspect des hommes illustres cités et justifie à elle seule la fiction qui, sans cela, serait passionnante mais moins enlevée ! Sans doute cela permet-il aussi un regard critique sur la société française, mais aussi anglaise. Ses remarques sont souvent très justes et ne manquent pas de piquant : « Napoléon III est un militaire et Haussmann un préfet. S'ils rénovent Paris, c'est aussi pour y mettre de l'ordre. Pour casser l'arme héréditaire des insurrections parisiennes : la barricade ! Allons, mes gaillards, essayez donc de dresser des barricades dans des avenues de trente mètres de large! »

On voyage beaucoup et l'essor des moyens de transport le permet, de même qu'il favorise les échanges.

Le lecteur sera touché par la vie de ces hommes qui ont poussé leur passion ou leur vocation à l'estrême, jusqu'à en être usé pour Mérimée, ou en oubliant ses proches pour Hugo. Paradoxe de l'auteur de Notre Dame qui aimait être entouré de sa famille mais a causé, justement pour cela, des séquelles irrémédiables au sein de son clan. Les femmes ne sont pas absentes du roman . On les découvre passionnées, dévouées à l'image de Juliette, maitresse de Hugo qui chaque jour de sa vie lui a écrit ! Blessante ou ambitieuse comme  . Mérimée ne se remettra jamais vraiment de leur rupture. Mais l'auteur dresse aussi le portrait d'autres femmes comme les spinsters, femmes indépendantes, non mariées par choix ou circonstances, dont l'éducation parfaite était recherchée.

 

Une lecture que je vous recommande.

 

Merci aux éditions Albin Michel pour cette découverte

Partager cet article

Présentation

  • : un chocolat dans mon roman
  • un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • Balade en Finistère Sud # 4
    Il fallait bien que cela arrive. A force de dire qu'il fait très beau en Bretagne en juillet, le temps me fait mentir ! Temps breton donc, pour cette visite de Brest. Surprise : Brest a été détruite en grande partie , bombardée de 1940 à 1944. ll ne reste...
  • Balade en Finistère Sud # 3
    C'est sous un grand soleil que nous visitons Camaret sur mer. Les cartes postales nous rappellent une chanson paillarde déjà entendue ,mais nous ne comprenons pas d'où peut bien venir cette réputation ! Après enquête nous découvrons qu'il y existe un...
  • Balade en Finistère Sud # 2
    Toujours basés à Loctudy, nous entreprenons la visite du Finistère. Certains sites nous ont été recommandés. Pour les autres, beaucoup d'a priori nous entourent, que nous démentons en une journée : il pleut toujours en Bretagne ? Faux ! Journée entre...
  • Balade en Finistère Sud # 1
    Départ pour la petite ville de Loctudy, proche de Bénodet où nous passerons une semaine. En passant, petit détour par la presqu'île de Quiberon... Terre agricole, Loctudy s'est peu à peu tourné vers la . Aujourd'hui le port de pêche est actif, de jolies...
  • Petits bonheurs # 10
    Les petits bonheurs hebdomadaires, une façon de revenir sur les belles choses, les moments de partage et autre délectation de la semaine. * Une semaine à Beaumont de Lomagne au bord d'un lac : pêche ( je vous rassure la bête est repartie à l'eau !) ,...
  • Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis
    Une aventure monumentale, Olivier Dutaillis, éditions Albin Michel, 2016,352 pages Genre : fiction historique Thèmes : création, Hugo, Mérimée, Viollet le Duc, patrimoine, monuments, amours L'auteur en quelques mots ... Olivier Dutaillis est un romancier...
  • 14/14, Paul Béorn et Silène Edgar
    14/14, Paul Béorn et Silène Edgar, éditions Caltelmore, 2016, 414 pages Genre : jeunesse historique Thèmes : guerre, amitié, correspondance Les auteurs en quelques mots ... J'ai déjà eu l'occasion de présenter Paul Béorn sur le billet suivant : Le septième...
  • Le Bouc émissaire, Daphné du Maurier
    Le Bouc émissaire, Daphné du Maurier, éditions Le livre de poche, 2014, 480 pages Thèmes : double, famille, identité, sens de la vie Genre : littérature contemporaine Traduit de l'anglais par Denise Van Moppès L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la...
  • L'Art de la marche, Olivier Bleys
    L'Art de la marche, Olivier Bleys, éditions Albin Michel, 2016, 227 pages Genre : autobiographie, récit de vie Thèmes : marche, solitude, solidarité, découverte de soi, rencontres, aventure, routes ... L'auteur en quelques mots ... Olivier Bleys (né en...
  • Point final, William Lafleur
    Point final, William Lafleur, éditions Michel Lafon, 2016, 171 pages Genre : roman Thèmes : décès, voyeurisme, famille, miroir, deuil L'auteur en quelques mots ... William Lafleur est professeur d'anglais en banlieue parisienne. Connu sur Twitter par...

je publie aussi sur

 

je dois encore chroniquer ...