Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 02:34
Petits bonheurs # 9

Mes petits bonheurs du jour

 

 Au lever, la maison est endormie, calme et pépiements pour le jour qui se lève. Il est 5h30.

 

 Deux dromacartes pour mon anniversaire, la famille est toujours présente et attend notre retour avec impatience.

 

 De gros bisous encore tout endormis de mes enfants. Chaleur et douceur.

 

 L'idée, sans doute saugrenue, que je suis à la moitié de ma vie et l'envie d'en profiter pleinement.

 

 La phrase du jour dans mon livre chouchou (La petite voix) : pourquoi ne pas commencer dès maintenant à penser en termes d'abondance ?

 

 Penser aux messages chauds doudous que je recevrai tout au long de la journée  

 

Et pour vous, qu'est-ce que le bonheur ?

Je renouvelle mon petit cadeau : un livre à gagner. Tirage au sort parmi vos réponses jeudi 26 mars 2015

 

Participants :

MarieJuliet (ici)

ChickyPoo

Albertine (ici)

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 07:09
Le Pacte des Marchombres, trilogie de Pierre Bottero
Le Pacte des Marchombres, trilogie de Pierre Bottero
Le Pacte des Marchombres, trilogie de Pierre Bottero

Le Pacte des Marchombres, Trilogie de Pierre Bottero, éditions le livre de poche, 2014

Genre : fantasy

Thèmes : famille, exploits, apprentissage, conflits, pouvoirs

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Retrouvez la biographie de l'auteur sur les billets précédents :

L'Autre

la Quête d'Ewilan

Les mondes d'Ewilan

 

L'histoire :

 

Tome1 Ellana

Alors que les Raïs approchent, Isaya cache sa fille dans une trappe au fond du chariot, pensant ainsi la protéger d'une mort certaine. Apeurée , la petite fille obeit, confiante en sa mère et son père Homaël. D'eux, elle gardera le souvenir d'un amour infini et de la transmission sous forme de réponses énigmatiques : "Chaque question possède deux réponses, tu le sais. Quelle réponse veux-tu ? celle du savant ou celle du poète ?". C'est ce souvenir qui la guidera alors qu'élevée par un petit peuple, elle apprend la vie, loin des hommes.

A l'adolescence, comprenant désormais qu'il existe un autre monde dans lequel des êtres comme elle évoluent, Ipiutiminelle, surnommée Piu, quitte ses pères adoptifs, pilipip et oukilip, pour découvrir une cité rongée par la violence. Devant sa bravoure et son charisme, Nahis et Oril , deux enfants rencontrés à son arrivée, quittent la domination de Heirmag et découvrent qu'une autre vie est possible. Pourtant Piu doit les quitter, sentant que sa liberté est plus importante que tout. Désormais dénommée Ellana, en hommage à la mère de Nahis, elle s'apprête à vivre une nouvelle vie. Mais un marchombre l'a repérée , pressentant les infinies possibilités dont elle est capable, et souhaite en faire son apprentie ...

 

En vrac et au fil des pages ..

 

J'avoue avoir eu un peu peur au fil des pages, car le côté jeunesse de ce récit prend le pas au début de ce tome. Le petit peuple est animé par des êtres naifs, drôles, qui donnent un côté enfantin au roman. Pourtant, dès lors qu'Ellana quitte ce monde de la Forêt maison, on retrouve l'ambiance connue dans La Quête d'Ewilan et Les Mondes d'Ewilan : la violence, les conflits, les complots.

Le récit prend tout son sens lorsque la jeune fille commence son apprentissage de marchombre aux côté de Jilano. Désormais présentée à la Guilde, affrontant les épreuves réservée aux initiés, elle se rend sur la montagne sacrée qui lui accordera peut-être la greffe que tout marchombre souhaite. L'on n'a alors qu'une hâte, lire la suite .

 

Tome 2, L'Envol

Désormais apprentie marchombre, Ellana accompagne Nillem, lui-même apprenti du maître Sayanel. Attirés l'un par l'autre, les deux jeunes gens vont découvrir leurs multiples talents, en même temps que leurs premiers émois.Pourtant, vexé de ne pas avoir obtenu la greffe alors qu'Ellana est désormais l'élue, Nillem se laisse dominer par le côté obscur de son être. A partir de cet instant, tout sépare Nillem et Ellana. Le jeune apprenti, attiré par les marchombres du chaos, s'allie peu à peu avec l'ennemi alors même qu'un des maitres marchombres, Salvarode, tente de tuer Ellana.

Jilano veille et, pour marquer son souhait de voir Ellana s'émanciper, il lui confie une mission : escorter un chargement précieux. Affrontant mille obstacles, elle découvre aussi son attachement pour Hurj, un guerrier Thül épris de la jeune femme et vit avec lui un amour passionné le temps d'un voyage écourté par une attaque qui scellera le sort de la caravane ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

Ce deuxième tome nous plonge d'emblée dans l'aventure, de combats en découvertes de ses pouvoirs. L'histoire d'amour qui prend fin entre Ellana et Nillem laisse augurer des temps obscurs pour la suite. Lorsque survient l'éclaircit qui pourrait rendre Ellana heureuse, un événement dramatique s'abat sur elle, la laissant seule et désespérée.

Pourtant tout veille sur elle, les défunts, la nature, les êtres magiques qui l'accompagnent depuis le début, et Jilano, son mentor. Pourtant, alors que le lecteur tourne avidement les pages, poussé par le désir de découvrir ce qui attend l'héroine, une tragédie l'attend.

La plume de Pierre Bottero , de plus en plus visuelle, prend un rythme propre au cinéma, alternant les chapitres pour mettre ne parallèle le destin de deux personnages et la chute, violente et brusque, qui guidera les pas d'Ellana désormais...

 

Tome 3 La Prophétie

Alors que son fils s'endort, Ellana, restée seule, offre l'hospitalité aux hommes qui se présentent en sa demeure. Trop tard, elle comprend le piège qui se referme sur elle et ne peut rien lorsqu'Essindra, mercenaire du chaos et Nillem, lui annoncent qu'ils emmènent son fils Destran afin que s'accomplisse la prophétie qui fera d'eux des êtres puissants. tentant de défendre son enfant, elle comprend qu'Edwin, ewilan et ses compagnons, sont morts. Médusée, elle ne voit pas venir le coup fatal que lui porte Nillem et qui scelle son sort ...

 

En vrac et au fil des pages ...

 

Après le drame sur lequel s'achève le deuxième tome, le lecteur est pris de court par ce nouvel opus. Une ellipse narrative nous entraine des années plus tard, alors que le lien se fait entre cette trilogie et Les Mondes d'Ewilan. On retrouve alors nos marques en même temps que les héros de la saga précédente : Ewilan, Salim, Bjorn, matthieu, Siam et surtout Edwin dont Ellana s'est éprise.

Désormais maman d'un petit Destan, Ellana doit faire face à la prophétie qui annonce un fils, garant de la victoire des marchombres du chaos. Ce tome est très fort car commence par l'agonie d'Ellana et revit, à travers ses souvenirs, comme un puzzle, les temps forts de sa vie : son amour avec edwin, l'apprentissage de Salim , la naissance de son fils, l'agression de Nillem désormais passé du côté ennemi...

 

Une trilogie que je vous recommande vivement. J'ai tout particulièrement apprécié la plume de Pierre Bottero qui porte véritablement l'aventure ainsi que la poésie qui émane des pages. La poésie marchombre s'apparente à des haikus qui émaillent le récit et poussent à la reflexion. Une immersion aussi au fond de soi, pour chaque lecteur, en quête de vérité , de ce qui nous pousse vraiment, nous anime. 'est une rilogie dont la dimension philosophique est plus apprarente que dans les autres sagas.

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 10:46

20 Mars. ça vous parle ? non ce n'est pas le printemps ( ça ce sera demain). Non ce n'est pas mon anniversaire ( ça ce sera dans 3 jours ). 

 

Le 20 Mars est la journée internationale du bonheur ! 

 

Une journée ? Une seule ?

Mais non ! C'est tout de même une jolie initative grâce à laquelle on a enfin une excuse pour répandre le bonheur autour de soi, faire de petits cadeaux, enjoliver cette journée.

Qui ne s'est jamais entendu dire : " C'est pour moi ? Mais pourquoi ?". Et vous de répondre : "Oh, sans raison, juste comme ça...".

Aujourd'hui vous aurez une bonne raison de fêter les petits bonheurs et de mieux les voir au quotidien ( bon là je fais référence aux petits bonheurs que je partage avec vous régulièrement ;) )

 

Si , si, cela existe et c'est officiel ! oooh j'imagine la tête des grincheux ( mais aucun ne passe par ici !) : "savaient plus quoi inventer ? Journée du bonheur et quoi d'autre ?"

 

Pour fêter cela, les copinautes et blogueurs de passage qui sauront le mieux trouver les mots pour expliquer ce qu'est le bonheur pour eux, remporteront le livre de Florence Servan Schreiber, 3 kifs par jour

Vous savez que sa démarche est à l'origine de mes petits bonheurs publiés sur le blog, voici un moyen de lui rendre justice tout en faisant plaisir et en semant des pépites.

Tirage au sort vendredi prochain !

 

Le bonheur pour moi c'est , pêle-mêle ...

 

cuisiner pour ceux que j'aime

prendre le temps de voir la nature s'éveiller à 5h le matin, seule, au calme

voir mes enfants grandir et en profiter

lire, lire, lire

vitaminer la journée

partager avec les copains, envoyer des swap en veux-tu en voilà

recevoir des marques d'amitié, d'amour

imaginer la suite de l'aventure

prendre le temps

dire merci

écrire

 

Et vous ?

Aujourd'hui, peu importe ce qui va se passer, soyons heureux !

 

Le saviez-vous ?

10 choses à savoir sur le bonheur ( si vous êtes étonné, souriez !)

1.Depuis toujours, l'homme réfléchit au bonheur. Selon Aristote « le bonheur est le but et le sens de la vie et l'objectif de toutes les activités humaines. »


2. La poursuite du bonheur est un "objectif fondamental de l'être humain" comme l'affirme la résolution par laquelle l'Assemblée générale a institué la Journée internationale du bonheur, le 20 mars de chaque année.


3. Nous savons bien que le développement économique ne suffit pas et que les sociétés ont besoin d'être saines et heureuses pour s'épanouir. C'est pour cela qu'il est de plus en plus pertinent de mesurer le bien-être. Un indicateur du vivre mieux a été mis au point; chaque année, le Rapport sur le développement humain mesure le bien-être sous différents angles.


4. Le Bhoutan s'est démarqué depuis plusieurs années en mesurant le bonheur national brut au lieu du produit national brut.


5. On peut répandre le bonheur en s'inscrivant ICI. Le ferez-vous ?


6. Comme l'a relevé un Tedx un tantinet provocateur, on peut acheter le bonheur à condition de ne pas employer son argent pour soi.


7. Les pays les plus heureux sont en général les plus riches, à condition qu'ils aient un solide filet de protection sociale et soient proches de la nature: le Danemark, la Norvège, la Suède, les Pays-Bas et la Suède, selon le Rapport mondial sur le bonheur. Le prochain rapport est en cours de rédaction.


8. Les gens ont différentes définitions du bonheur mais il est démontré scientifiquement que beaucoup trouvent le bonheur en aidant les autres et en partageant de bons moments avec leurs amis et leur famille.


9. Le Professeur George Valliant de Harvard a mené l'une des plus longues études sur la vie des adultes (il a suivi des gens pendant 70 ans). Selon lui, ce sont les choses les plus simples qui permettent de vivre une vie comblée: "le prologue le plus important pour une vie heureuse ce sont des relations chaleureuses vécues dans l'intimité" et "le pouvoir transformatif de l'amour".


10. L'ONU a conclu un partenariat avec de nombreuses stars pour créer une playlist mondiale (#happyplaylist) en utilisant le hashtag #HappySoundsLike

 

(piqué à Michael Moller, Huffington Post)

 

Je partage donc avec vous ma musique bonheur du jour:

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 02:16
Les Cinq quartiers de l'orange, Joanne Harris

Les Cinq quartiers de l'orange, Joanne Harris, éditions Folio, 2004, 419 pages

Genre : récit sur fond historique

Thèmes : guerre, occupation allemande, enfance, collaboration, famille

 

L'auteur en quelques mots ...

Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Des Pêches pour Monsieur le curé

 

L'histoire

 

"En mourant, ma mère légua la ferme à mon frère Cassis; à ma soeur Reine-Claude, elle laissa le contenu de notre cave - -une fortune sous forme de vins fins- et à moi, la cadette, elle donna son album et un bocal contenant une seule truffe noire du Périgord, grosse comme une balle de tennis et conservée dans de l'huile de tournesol.(..) elle dispensait ses faveurs comme bon lui semblait..."

Enfant, Framboise Dartingen était une jeune fille maigrelette, au teint basané, en colère contre une mère qui semblait se désintéresser de ses enfants. Sans doute la plus espiègles des trois enfants, elle bousculait le quotidien de la famille qui, au décès du père, dut se débrouiller seule alors que les allemands envahissaient la France. Ce furent pourtant des années passionnantes pour la jeune fille qui, des années plus tard, porte le lourd fardeau du secret.

Devenue grand-mère, Framboise est retournée s'installer au village, empruntant un autre nom : Françoise Simon, de façon à n'être reconnue de personne. Fine cuisinière comme l'était sa mère, elle monte une auberge dans laquelle les habitués viennent se régaler. A 65 ans, elle utilise encore l'album de sa mère qui regorge de merveilleuse recettes qui ont bercé son enfance, ces saveurs à jamais ancrées dans la mémoire. Son frère Cassis ayant refusé la ferme en héritage, elle la lui a rachetée et s'y est installée, comme attirée par cette demeure qui fut pourtant un lieu de souffrance. Lorsque Yannick et sa femme, restaurateurs, tentent de lui arracher les secrets de ses savoureuses préparations, Framboise refuse mais sait déjà que l'ombre qui pèse sur son passé va ressurgir ,qu'il faudra parler et faire revivre Tomas, les allemands, Paul et Génitrix ...

 

En vrac et au fil des pages ...

J'ai véritablement dévoré ce récit, sans doute parce qu'il allie merveilleusement les souvenirs et les saveurs, les senteurs, qui sont ici subtilement retranscrites. L'originalité du roman est de mêler plusieurs vies et d'offrir au lecteur une incursion dans le temps tout en ménageant le suspens.

Rapidement l'on comprend que Françoise Simon porte un lourd secret et l'on s'étonne qu'elle soit revenue sur les lieux de son enfance. Pourtant sa ressemblance avec sa mère ne trompe pas : un caractère bien trempé et une posture de défense, de solitude, que Framboise voudrait voir atténuer mais qui l'anime et bloque ses relations avec ses propres filles.

Partant d'un héritage contesté et de l'arrivisme de son frère Cassis, Joanne Harris nous invite à revenir en période trouble, sous l'occupation allemande, alors que le marché noir permet à beaucoup de survivre. Mort sur le front, le père laisse une famille qui doit sa subsistance à la débrouille. Des liens se lient avec les allemands et notamment Tomas Leibniz, dont Framboise et Reine tombent amoureuses. Des années plus tard, alors qu'elle vit de ses propres souvenirs douloureux, Framboise décripte l'album de recettes de sa mère et y découvre des paragraphes qui n'ont rien à voir avec la cuisine mais la guident dans la compréhension de cette époque. Elle ouvre les yeux sur ce que sa mère subissait, sur ses propres agissements envers une femme qu'elle ne comprenait pas et qui lui semblait acariâtre et sur les conséquences de leurs actes à tous.

Récit d'enfance pour une partie du livre, ce texte nous transporte dans l'imagination fertile d'une gamine de 10 ans qui n'a de cesse de capturer le fameux brochet, Génitrix, porteur de toutes leurs peurs, bientôt symbole de la libération. Cette quête se mêle à la découverte des premiers émois pour Framboise, des premiers risques, encourus sans réelle conscience de ce que représentait un marché avec les allemands.

La relation mère /fille est ici décortiquée en un parcours initiatique qui ne laisse pas indifférent.

Une belle lecture que je vous recommande.

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 02:30
Le Cadavre de Bluegate Fields, Anne Perry

Le Cadavre de Bluegate Fields, Anne Perry, éditions 10/18, collection Grands Détectives

1999, 382 pages

Tome 6 de la série des Pitt

Genre : policier historique

Thèmes ; prostitution, homosexualité, meurtre, Londres, XIX°S

 

L'auteur en quelques mots ...

 

Retrouvez la biographie d'Anne Perry sur les billets précédents :

L'Etrangleur de cater Street

Le Mystère de Callander Square

Le Crime de Paragon Walk

Resurrection Row

Rutland place

 

L'histoire

 

Le corps d'un jeune homme est découvert dans les égoûts de la ville, dénudé. Thomas Pitt, chargé de l'enquête, comprend immédiatement qu'il ne s'agit pas d'un malheureux de Bluegate Fields, quartier pauvre de la ville, mais d'un garçon de bonne famille. Ses recherches vont rapidement le mener dans les beaux quartiers où le jeune Arthur Waybourne a disparu depuis quelques jours. La victime, noyée dans son bain, a ensuite été transportée dans les égoûts où son corps aurait dû être emporté par les flots ou dévoré par les rats. Peu à peu, les soupçons se dirigent vers le précepteur, M Jérôme, que tout accuse et qui se voit enfermé pour meurtre et incitation à la prostitution. C'est que le jeune Arthur était atteint de Syphilis.

dans son enquête ,Pitt se voit accompagné de Gillivray, un sergent aux dents longues qui présente bien, mais dont les idées arrêtées vont freiner la progression des recherches.

Pour Charlotte Pitt les choses ne sont pas aussi simples et le fait que tout accuse le précepteur lui semnle quelque peu facile. Parvenant à convaincre Thomas, elle se lance de son côté dans la recherche d'indices. Sa soeur Emily, qui rentre de voyage, et la tante Vespasia, lui seront d'une grande utilité pour intégrer un milieu qu'elle ne fréquente plus désormais.

Un nouveau monde s'ouvre alors à elle, fait de soirées osées, de débauche et de mensonges...

 

En vrac et au fil des pages ..

 

J'ai beaucoup apprécié de nouvel opus des aventures du couple Pitt car il renouvelle un peu la série en proposant une nouvelle approche, de nouveaux thèmes. Bien entendu l'on retrouve le fossé entre la richesse ignorante de ce qui l'entoure et les pauvres, soumis à une loi qui les accable. Mais ici le thème de la prostitution et de l'homosexualité ouvre des perspectives ( sans sous entendu !) que l'auteur exploite à merveille.

Vespasia et ses amies se targuent de défendre les pauvres et d'améliorer leur sort. ici elles auront fort à faire en tentant de faire adopter une loi qui permette aux enfants de ne plus subir les affres de la rue. Le jeune Arthur Waybourne avait 16 ans et le garçon qui se prostitue en a 13 au moment de son interpellation. Tout cela fait froid dans le dos lorsque l'on prend le temps de faire des recherches sur le Londres du XIXS.

La société bien pensante n'est pas exempte de bassesses et cautionne et alimente ce réseau de prostitution. Pourtant, lorsque des aristocrates viennent à être soupçonnés, toutes les portes se referment afin que leur honneur ne soit pas sali. C'est aussi ce que dénonce le roman. L'enquête de pitt piétine et, sans l'intervention de Charlotte, s'arrêterait là.

La morale qui régit les codes souligne ici le paradoxe d'une communauté qui recherche les plaisirs dits dépravés et s'en cache à la fois, qui encourage la prostitution et la condamne.

L'intérêt du roman est aussi de revenir brièvement sur le parcours du couple formé par Charlotte et Thomas, en rappelant les multiples enquêtes qu'ils ont résolues, montrant ainsi les écarts mais aussi la porosité entre des milieux qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre mais se contaminent parfois.

A lire absolument ! 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans saveurs littéraires
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 12:39
A la Saint Patrick ... !

Dimanche dernier les filles ont fêté la St Patrick chez Syl mais je n'ai pu me joindre à elles. C'est aujourd'hui que j'ai concocté à ma tribu un brunch irlandais.

Au menu :

Apple Cake, potatoe bread , eggs and bacon.

 

Apple cake, ou le gâteau de mamie revisité !

 

 

450 gr de pommes

115 gr de farine

115 gr de beurre

2 oeufs

sel

1 sachet de levure

1 cuil café de cannelle

3 cuil soupe de lait

 

pour le crumble :

85 gr de farine

85 gr de beurre

85 gr de sucre

 

 

 

A la Saint Patrick ... !A la Saint Patrick ... !
A la Saint Patrick ... !
A la Saint Patrick ... !

découper les pommes en lamelles. Mélanger en fouettant le sucre et le beurre. Mélanger la farine, la cannelle, la levure et le sel. Incorporer 1 oeuf au mélange sucre/beurre. Puis la moitié de la farine. Renouveler l'opération : 1 oeuf et la moitié de la farine.

Verser le mélange dans un moule à manquer. Poser les lamelles de pommes sur le dessus, en rosace. Recouvrir de pâte à crumble.

Enfourner pour 45 minutes environ à 180°C.

 

Je vous le recommande, c'est délicieux ! Le dessus croustillant, puis le molleux de la pomme et ce bon goût de cannelle ... miam !

 

Potatoe bread

 

450 g de pommes de terre épluchés

130 g de farine

½ c à café de sel

15 g de beurre

Huile de tournesol

 

Faites cuire les pommes de terre dans une casserole d’eau froide. Égouttez et desséchez les pommes terre sur le feu quelques minutes. Passez au moulin à légumes.

Ajoutez le beurre et le sel dans la purée. Incorporez peu à peu la farine afin d’obtenir une pâte homogène.

Farinez un plan de travail et étalez la pâte sur ½ cm d’épaisseur.

Avec un emporte-pièce de 5 cm de diamètre ou le bord d’un verre, découpez des cercles.

Dans une poêle huilée et sur feu doux, colorez les crêpes des deux côtés.

Servir les crêpes chaudes avec du bacon et des œufs sur le plat.

 

Arrosez tout cela de guiness et veillez à ne pas finir comme lui !

 

Retrouvez les recettes des copinautes ICI

 

Blague à part, hormis tous les clichés que l'on pourrait trouver sur l'Irlande ( les moutons, la bière ...), il est un lieu que j'aimerais beaucoup visiter (on ne se refait pas ! ) :

 

 

 

 

 

On se quitte en musique ?

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans supplément pour les gourmands
commenter cet article

Présentation/accueil

  • : Un chocolat dans mon roman
  •  Un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Partenariat Albin Michel

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

Articles Récents

  • une journée d'anniversaire qui commence bien ;)
    une journée d'anniversaire qui commence bien ;) Mes petits bonheurs du jour Au lever, la maison est endormie, calme et pépiements pour le jour qui se lève. Il est 5h30. Deux dromacartes pour mon anniversaire, la famille est toujours présente et attend...
  • Petits bonheurs # 9
    Mes petits bonheurs du jour Au lever, la maison est endormie, calme et pépiements pour le jour qui se lève. Il est 5h30. Deux dromacartes pour mon anniversaire, la famille est toujours présente et attend notre retour avec impatience. De gros bisous encore...
  • Le Pacte des Marchombres, trilogie de Pierre Bottero
    Le Pacte des Marchombres, Trilogie de Pierre Bottero, éditions le livre de poche, 2014 Genre : fantasy Thèmes : famille, exploits, apprentissage, conflits, pouvoirs L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur les billets précédents...
  • magnifique ! quelle belle réalisation :)
    magnifique ! quelle belle réalisation :) Je suis passionnée par la cuisine,et surtout la pâtisserie. Je transmets ici mes réalisations. J'organise des ateliers à domicile sur Amiens et sa région. Je prépare le CAP pâtissier en reconversion pro pour valider...
  • http://www.unchocolatdansmonroman.fr/2015/03/journee-internationale-du-bonheur.html
    http://www.unchocolatdansmonroman.fr/2015/03/journee-internationale-du-bonheur.html
  • la journée du bonheur, ça se fête ! 
    la journée du bonheur, ça se fête !  Une journaliste m'a demandé hier à quoi servait une Journée Internationale du Bonheur. Excellente question. Une telle journée ne signifie pas que le bonheur devra se présenter ce jour-là à tout prix. Mais il donne...
  • Journée internationale du bonheur
    20 Mars. ça vous parle ? non ce n'est pas le printemps ( ça ce sera demain). Non ce n'est pas mon anniversaire ( ça ce sera dans 3 jours ). Le 20 Mars est la journée internationale du bonheur ! Une journée ? Une seule ? Mais non ! C'est tout de même une...
  • un roman à déguster
    un roman à déguster Retrouvez la biographie de l'auteur sur le billet Des Pêches pour Monsieur le curé "En mourant, ma mère légua la ferme à mon frère Cassis; à ma soeur Reine-Claude, elle laissa le contenu de notre cave - -une fortune sous forme de...
  • Les Cinq quartiers de l'orange, Joanne Harris
    Les Cinq quartiers de l'orange, Joanne Harris, éditions Folio, 2004, 419 pages Genre : récit sur fond historique Thèmes : guerre, occupation allemande, enfance, collaboration, famille L'auteur en quelques mots ... Retrouvez la biographie de l'auteur sur...
  • Le Cadavre de Bluegate Fields, Anne Perry
    Le Cadavre de Bluegate Fields, Anne Perry, éditions 10/18, collection Grands Détectives 1999, 382 pages Tome 6 de la série des Pitt Genre : policier historique Thèmes ; prostitution, homosexualité, meurtre, Londres, XIX°S L'auteur en quelques mots ......

Partenariat

http://www.rentree-litteraire.com/wp-content/themes/uber-albin/images/logo-footer-albin.jpg

Mes petites envies

logo liste d'envies