Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 05:16
Challenge 1% rentrée littéraire

Les challenge fleurissent sur la blogosphère mais il en est un que je rate pas : le 1% rentrée littéraire de Hérisson. Cette année encore Sophie nous convie à lire 1% minimum des 589 nouveautés éditées à partir de mi août 2015. Cela représente 6 livres mais il est bien évidemment possible d'en lire davantage !

Le petit plus : partager nos coups de coeur.

 

C'est parti ! Voici ma sélection :

 

La Source, Anne-Marie Garat

Présentation éditeur : Dans une demeure baroque, inattendue, extravagante, nichée en contre-bas d’un bourg de Franche-Comté, Lottie, solide  nonagénaire, vit seule. L’histoire de cette maison, du domaine et de ses fantômes, Lottie va la dévider par le travers pour la narratrice, professeur de sociologie de passage sous couvert d’une enquête universitaire. Mais faut-il la croire sur parole ? Anne-Marie Garat fait entrer mémoire et mensonge dans le plus passionnant des dialogues – donnant naissance au conte ininterrompu dont la littérature nourrit ses puissants sortilèges jusqu’à recomposer la matière même du temps.

Le derniers amour de Phryné,L M Lecharny

Présentation éditeur : « Était-ce le long voyage, l arrivée dans cette région inconnue où m attendaient tant de secrets, le sentiment de me précipiter dans
les bras de vérités terribles et qui cependant me donnaient rendez-vous, mais, à plusieurs reprises, je fus parcouru de frissons incontrôlables. Quincey se trouvait en hauteur à deux kilomètres de Vesoul. »
Une jeune fille, entièrement nue, descend le grand escalier d une rue antique, vers l océan, sous les clameurs de la foule en liesse. Vision resplendissante et glorieuse, à couper le souffle... C est Phryné, la célèbre courtisane du IVe siècle avant J.-C., qui incarne Aphrodite sortant des flots lors de la célébration des mystères d Éleusis. Figure mythique du passé dont Rose-Claire Léval, la jeune Saônoise, va ressusciter l aura de volupté et de grâce en lui prêtant ses
traits. Pour le plus grand bonheur de son amant, le peintre Louis Chalon qui
achève le tableau en 1900. Mais l uvre, devenue une importante pièce des collections du Louvre, va disparaître pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de son transfert en catastrophe loin de l Occupant, au château de Montal, dans le Lot. Qu est devenu le chef-d uvre de Louis Chalon ? A-t-il été détruit ou volé ? Et quels destins a-t-il brûlés en secret pour faire triompher l éclat de l amour immortel ? Livrant avec finesse les clefs d une création hors du commun, Louis-Marie Lécharny nous entraîne dans une enquête qui, au fil des méandres du temps, nous fait voyager entre les réserves du Louvre, la demeure de Louis Chalon à Quincey en Haute-Saône et Saint-Jacut-de-la-Mer en Côtes-d Armor, haut lieu d une merveilleuse découverte.

Nous dinerons en français, Albena Dimitrova

Présentation éditeur : « Le communisme s’est écroulé. Le rapport de Guéo l’aurait peut-être sauvé. Les messages de mes paupières gardent leur secret, mais j’ai la vie sauve. »
Tout commence à l’hôpital du gouvernement bulgare où Alba a été admise pour une paralysie galopante. Elle a dix-sept ans et rencontre Guéo, cinquante-cinq ans, membre du Politburo. Conscient de la déroute communiste, il ne cesse de travailler sur un rapport. Là, dans ce sanatorium, puis de Sofia à Varna sur les rives de la mer Noire, ils vont s’aimer. Passionnément, absolument. Surveillés par les services secrets, dans ces jours anciens que sont les dernières années du communisme juste avant que ne tombe le mur de Berlin. Trois ans, peut-être quatre... jusqu’au moment où Guéo va trop loin : l’étau se resserre et Alba doit fuir. Ils se donnent rendez-vous à Paris pour un premier dîner en français.

Avec ce premier roman, charnel et bouleversant, qu’elle a choisi d’écrire en français et non en bulgare, Albena Dimitrova nous livre une magnifique histoire d’amour portée par une langue « avec accent », à la fois forte et poétique. Elle nous offre aussi un regard aiguisé sur la société néo-libérale d’aujourd’hui.
« J’écris en français des histoires vécues en bulgare. J’en ai gardé l’accent. » — Albena Dimitrova

Le Fleuve guillotine, Antoine de Meaux

Présentation éditeur : 10 août 1792. Aux Tuileries, une poignée de fidèles se rassemble autour du roi et de sa famille. Les jacobins s’apprêtent à porter le coup de grâce. La France est en révolution, autant dire en plein chaos. Pour Louis du Torbeil et son jeune beau-frère Jean de Pierrebelle, c’est une journée de larmes et de sang.

Mais à Lyon, cité industrieuse, la colère monte contre Paris. Venu du pays entier, tout un peuple se rebelle. Bientôt, les armées révolutionnaires font le siège de la ville.

Antoine de Meaux nous offre un premier roman flamboyant : la peinture d’un monde qui bascule. Les corps à corps de la guerre civile se mêlent aux amours naissantes. La sauvagerie des forêts offre son décor aux tristes jeux des marionnettes humaines. Le long du « fleuve guillotine », nul ne sera épargné.

Le regard de Gordon Brown, Barthe Theobald Brousseau

Présentation éditeur : André Milcar, joyeux jeune homme, fantasque et amoureux de la belle Felicity, s’empare d’une tapisserie dans une église. Nous sommes en 2014. Au grand désarroi de son père et de Felicity qui voient en lui le futur plus grand avocat du pays, il abandonne tout pour cette tenture qui, certes, ne paie pas de mine mais qui, allez savoir pourquoi, exerce un étrange pouvoir de fascination sur lui. À force de contempler de façon obsessionnelle les images dans le tapis, comme lors d’une séance d’hypnose, le regard d’André convoque les personnages hors de leur cadre. 

Proche de l’univers d’Henry James et d’Italo Calvino, Le regard de Gordon Brown est ponctué de surprises que viennent compléter les remarques perspicaces et drôles de l’auteur sur le monde contemporain. Ce roman est étonnant pour ce qu’il est – sa fantaisie, son style – et pour ce qu’il n’est pas – loin de tout nombrilisme. 
Mais c’est aussi et surtout l’histoire d’un amour perdu et d’une heureuse folie.

Mary, Emily Barnett

Présentation éditeur : Mary est une adolescente des années 2000, qui vit recluse avec sa mère dans un château. C'est aussi une jeune Américaine expatriée à Paris au début des années 50, mariée à un designer. Quels liens secrets entretiennent ces deux femmes ? Comment le Maccarthysme des années 50 peut-il contraindre mentalement une jeune fille d'aujourd'hui ? De l'enfance sauvage aux atermoiements amoureux d'une femme dans le New York d'après-guerre, Mary sonde les thèmes de l'adultère, de la maternité et de la filiation. Dans ce récit aux contours mouvants, indéfinis, le lecteur circule ainsi entre réel et imaginaire, passé et présent, grande histoire et fait-divers. Son dispositif narratif séduisant creuse sans cesse des vertiges insoupçonnés et nous plonge dans un univers troublant, quelque part entre Emily Brontë et Daphné du Maurier.

La Faille, Isabel Sorente

Présentation éditeur : « La vérité ne peut être atteinte qu en rassemblant une grande variété d erreurs », écrivait Virginia Woolf dans Une chambre à soi...
Ce ne sont pas les femmes, personnages de ce roman, qui la contrediront. Diane avait noué de longue date un pacte secret avec son mari mais, à la mort de celui-ci, elle découvre l existence d une fille cachée, déjà adolescente. Entourée de ses amies de toujours : Chris, l émigrée ukrainienne devenue un peintre célèbre, Marie désormais grand-mère, Nour, la riche Marocaine émancipée, Sofia mère adoptive d une petite orpheline, Diane interroge les relations entretenues entre elles durant toutes ces années. 
Dans ce roman choral, chacune se dévoile par petites touches entre arrangements avec soi-même, demi-vérités, omissions, mensonges mais aussi complicité, fidélité, entraide et confidences. Ces femmes éprises de liberté, qui revendiquent leur choix de vie, redessinent les contours mouvants de l amitié et de l amour.

Comme dans ses précédents romans Claire Delannoy explore la part du faux et du réel dans un monde incertain, éclaté, où chacun invente sa vérité.

Mefiez-vous des femmes exceptionnelles, Sophie Delanoy

Présentation éditeur : Lucie Scalbert était la plus belle fille du lycée. Avec un je ne sais quoi de dingue dans le regard. Je n’ai pas été surprise qu’elle devienne comédienne, je l’ai perdue de vue alors que le succès semblait l’attendre. Voilà que je la retrouve cinq ans plus tard. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle a abandonné sa carrière, elle prononce le nom de VDA, son mari, avec un mélange d’effroi et de rancœur. Ce vieillissement précoce, cette voix enfantine, ce rire désespéré : je comprends que c’est cela, une relation d’emprise.
Ce qui fascine une romancière, en l’occurrence, Mina Liéger, mon double fictionnel, c’est ce lien étrangement raisonnable qui unit une femme à un homme qui la rend folle. À mesure que je reconstituais l’histoire de Lucie Scalbert, il devenait évident que ce lien relevait moins de la psychologie que de la possession : une force mettait Lucie à la merci des hommes dont elle tombait amoureuse. Ce rapport destructeur produisait chez ceux qui en étaient témoins un sentiment de déjà-vu, comme si nous en reconnaissions l'empreinte dans nos faux-semblants et nos secrets de famille, et jusque dans les événements qui bouleversaient nos vies. L'emprise de VDA sur Lucie obéissait à des lois trompeuses, cruelles et romanesques qui tissaient la toile dans laquelle nous étions pris.

Anne F , Hafid Aggoune

Présentation éditeur : Après un attentat commis par l'un de ses élèves, qui réveille les plus sombres heures de la vieille Europe, un professeur est au bord de l'effondrement. Rongé par la culpabilité, décidé à en finir, il redécouvre un soir le Journal d'Anne Frank ; bouleversé par son actualité et sa vivacité, il se met à écrire à sa " petite sœur juive " disparue à quinze ans à Bergen-Belsen. 
Entre ses lignes, la jeune fille vive et courageuse renaît, avec son désir d'écrire, sa volonté de devenir une femme indépendante et forte, et sa vision d'un monde meilleur. 
A travers cette invocation qui renouvelle notre regard sur ce symbole universel d'espoir qu'incarne Anne Frank, ce roman poignant interroge notre présent, invite à la réflexion et ravive le courage de résister.

L'Orage, Clara Arnaud

Présentation éditeur : A la veille d'un sommet international, l'orage monte dans la moiteur des rues défoncées de Kinshasa. Un enfant des rues croise la route d'une brigade en patrouille, et l'anonymat urbain explose en un chaos de drames individuels. Li, un homme d'affaires chinois, découvre la profondeur de son attachement pour Merveille, sa compagne congolaise, au moment où il risque de la perdre. Peter, haut fonctionnaire de l'ONU, a laissé les désillusions l'éloigner de sa vocation humanitaire. Désiré vit au jour le jour, en bande, le ventre creux et l'esprit embrumé. Nostalgique des collines de son enfance, Mado a trouvé refuge auprès de l'église évangélique. Et puis il y a Kinshasa, Kinshasa à la saison des pluies, Kinshasa crépusculaire et envoûtante sous la colère qui gronde.

La Logique de l'amanite, Catherine Dousteyssier-Khoze

présentation éditeur : Nikonor, érudit snob et acariâtre, vit retranché dans son château, en Corrèze. Il se passionne pour la mycologie (surtout cèpes et amanites) et la littérature.
Au fil des pages, on va découvrir les confidences étranges qu’il nous livre sur sa famille.
Pourquoi voue-t-il une telle haine à sa sœur jumelle Anastasie ? Et qu’est-il advenu de ses proches ?

 

D'autres tentations, à venir ! 

 

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans challenge rentrée littéraire
commenter cet article
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 15:00

Nous poursuivons notre découverte de Bergerac, arpentons les ruelles. Lundi soir nous participerons à une visite théâtralisée et je pourrai vous en dire plus sur le passé de Bergerac , mais en attendant voici quelques photos de notre nouveau lieu de vie chargé d'Histoire.

 

 

Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois
Deuxième billet bergeracois

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:01

Nous avons la chance d'avoir, derrière la maison, une coulée en bord de Dordogne pour nous balader. Entre 6h30 et 7h30 quelques petits amis s'invitent au passage ...

45

Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens
Petits bonheurs quotidiens

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 03:33

C'est une photo de Marion Pluss qui nous guide aujourd'hui avant une pause estivale durant laquelle il n'y aura pas d'atelier d'écriture. Leiloona nous invite à la douceur ...

Sois doux

Sois doux, mon enfant, mon oiseau.

 

Ne lui donne jamais l'occasion de pleurer, sinon de joie.

Ne sois pas de ces hommes indifférents ou trop sûrs d'eux.

Ecoute-la,

berce-la.

Ta peau si douce , mon tout petit, est une invitation au baiser.

Sois l'artisan des petits bonheurs en cultivant cette douceur.

La caresse duveteuse de ta petite main dans la sienne me parle.

Il est encore loin le temps où je ne serai plus l'exclusive destinataire de tes sourires enamourés,

et pourtant si proche déjà.

 

Sois bon, mon ange.

 

Ne laisse pas les défis masculins te priver de l'onctuosité de doux moments.

Ne sois pas trop passionné ou aveugle.

Admire, simplement.

Contemple.

Réjouis-toi des petits rien, dans la vie comme en amour.

Comble-la,

mais écoute-la.

 

Sois heureux , mon trésor.

 

En toi je place les espoirs d'une femme, d'une mère.

Et si tu ressens mon incommensurable amour,

si tu le laisses te nourrir,

tes petits pas laisseront l'empreinte d'un grand homme.

 

Sois toi, mon fils.

 

 

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans atelier d'écriture
commenter cet article
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 10:20
Concours carnets de recettes : Il est temps de voter !

Trois personnes ont déposé leur petite recette estivale pour le concours. Il est temps de voter ;) Quelle recette vous plait le plus ? La mienne ne compte pas, bien entendu, mais je la dépose ici car les participations ne sont pas légion et elle est à essayer ;)

 

 

recette 1 : ma petite recette, hors vote

soupe glacée de fraises et basilic


Une grosse poignée de fraises
4 feuilles de basilic frais
Une cuillère à soupe de sirop d’agave
Un trait de vinaigre balsamique
Un petit verre d’eau bien froide ( il faudra doser selon la consistance que vous voulez donner à la soupe)

Préparation

Une heure avant, mettez vos fraises au congélateur.
Découpez quelques fraises en petits morceaux et réservez. Effeuillez le basilic et versez dans votre blender avec les fraises presque surgelées, le sirop, le vinaigre et l'eau.
Mixez pendant environ 45 secondes à pleine puissance. Cela va faire une petite mousse veloutée, acidulée
Versez dans une jolie assiette creuse et déposez quelques fraises fraiches découpées.
Que du bonheur !

On peut faire fraises/menthe mais j'aime le petit goût poivré du basilic que je mets aussi dans les confitures.

 

 

recette 2 : Tigrouloup

 

Eh, bien ce que j'aime beaucoup. C'est déguster une salade avec plusieurs tartines.
Ingrédients:
- 1 salade verte ou un mélange de salade 
- 1 boule de campagne tranchée 
- du fromage de chèvre en bûchette ou frais
- de petites tomates rouges ou jaunes ou grosses à couper en rondelles
- des herbes de Provence 
- de l'origan
- de l'huile d'olive 
- des tranches de jambon
- de la mozzarella
- une vinaigrette comme vous la préférez. 
Prendre les tranches de pain
Mettre le jambon dessus puis les tomates puis la mozzarella. 
Ensuite, mettre un filet d'huile d'olive.
Saupoudrer d'origan. 
Pour les tartines au chèvre 
Une tranche de pain, mettre dessus des rondelles de chèvres et parsemez d'herbes de Provence.
Enfourner les tranches dans le four, mettre sur grill moyen. Et surveiller dès que le fromage est fondu.
Il n'y a plus qu'à les sortir et les disposer sur les bords de l'assiette. Et mettre votre salade au milieu. Assaisonner. 
Bon appétit!!!!

 

recette 3 : Seraphina

 

Voici ma recette que je tiens de mon papa :
Salade sucrée salée, rafraîchissante et à consommer sans modération
Ingrédients pour 2 personnes :
- 2 avocats
- 1 demi citron ( pour son jus)
- 2 tomates
- 1 orange
- 6 bâtonnets de surimi
- quelques crevettes roses (pour des crevettes de taille moyenne 3 par personne)
- quelques feuilles de salades vertes
- pour l'assaisonnement : mayonnaise ou vinaigrette selon les goûts 

Recette : 
1/couper l'avocat en petit dés et les arroser du jus du demi citron.
2/couper les tomates en dés
3/couper les bâtonnets de surimi en petit morceau
4/éplucher l'orange et si vous êtes très patiente retirer les suprêmes d'orange (pour celles qui ne connaissent pas ce sont les quartiers d'oranges sans la peau) sinon pour les autres, enlever au maximum le blanc sur les quartier d'orange et couper en petits morceaux.
5/ mélanger tous les ingrédients. 
6/assaisonner votre salade avec soit de la mayonnaise (maison bien sur) pu une vinaigrette au vinaigre balsamique c'est encore meilleure pour le côté un peu sucré.
7/décortiquer les crevettes.
8/dans de jolis coupelles (type grande coupe à glace), mettre quelques feuilles de salade au fond, poser quelques cuillères de la salade et décorer avec des crevettes. 
9/ servir bien frais.

Dès la première bouchée vous aurez un mélange de saveur : sucré et doux de l'avocat, juteux et acide de l'orange le tout bien frais. Vous allez vous régalez et surtout l'adopter.

 

 

à vos clics ! 

 

à gagner :

 

Partager cet article

16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 09:51

Nous poursuivons notre découverte du pays bergeracois. Quoi de mieux qu'un 14 juillet pour se rendre compte du dynamisme de la ville ? Au fil des rues, les animations se succèdent, pique-nique improvisés sur les bords aménagés de la Dordogne, placettes animées d'un repas convivial ( paella géante), musique, aviron ...

Le feu d'artifice nous a ravis, quelle merveille ! En voici un petit aperçu. Les gabares restées sur le port apportent un petit côté intriguant je trouve, se mêlant à la brume des feux.

A la fin du spectacle, les petits groupes se dispersent dans les rues et ruelles ou restent pour le bal, les restaurant servent en terrasse en cette chaude soirée, la fête se poursuit ...

 

 

Un 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à BergeracUn 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac
Un 14 juillet à Bergerac

Partager cet article

Published by unchocolatdansmonroman - dans mes p'tits moments
commenter cet article

Présentation/accueil

  • : Un chocolat dans mon roman
  •  Un chocolat dans mon roman
  • : Pour satisfaire mon appétit, j'associe lecture et gourmandise : un chocolat dans mon roman, le tendre et le croquant, saveurs littéraires et culinaires. Ici on parle de l'art sous toutes ses formes : écriture, peinture, sculpture, écriture, musique, photographie, gastronomie, cinéma ...
  • Contact

Partenariat Albin Michel

Recherche

Retrouvez-moi sur mon Tmblr

je suis plongée dans ...

 

 

Articles Récents

  • Challenge 1% rentrée littéraire
    Les challenge fleurissent sur la blogosphère mais il en est un que je rate pas : le 1% rentrée littéraire de Hérisson. Cette année encore Sophie nous convie à lire 1% minimum des 589 nouveautés éditées à partir de mi août 2015. Cela représente 6 livres...
  • Deuxième billet bergeracois
    Nous poursuivons notre découverte de Bergerac, arpentons les ruelles. Lundi soir nous participerons à une visite théâtralisée et je pourrai vous en dire plus sur le passé de Bergerac , mais en attendant voici quelques photos de notre nouveau lieu de vie...
  • promenade matinale, petits bonheurs
    promenade matinale, petits bonheurs Nous avons la chance d'avoir, derrière la maison, une coulée en bord de Dordogne pour nous balader. Entre 6h30 et 7h30 quelques petits amis s'invitent au passage ... 45
  • Petits bonheurs quotidiens
    Nous avons la chance d'avoir, derrière la maison, une coulée en bord de Dordogne pour nous balader. Entre 6h30 et 7h30 quelques petits amis s'invitent au passage ... 45
  • dernier atelier de juillet ;)
    dernier atelier de juillet ;) C'est une photo de Marion Pluss qui nous guide aujourd'hui avant une pause estivale durant laquelle il n'y aura pas d'atelier d'écriture. Leiloona nous invite à la douceur ... Sois doux, mon enfant, mon oiseau. Ne lui donne...
  • Sois doux
    C'est une photo de Marion Pluss qui nous guide aujourd'hui avant une pause estivale durant laquelle il n'y aura pas d'atelier d'écriture. Leiloona nous invite à la douceur ... Sois doux, mon enfant, mon oiseau. Ne lui donne jamais l'occasion de pleurer,...
  • à vos votes ;)
    à vos votes ;) Trois personnes ont déposé leur petite recette estivale pour le concours. Il est temps de voter ;) Quelle recette vous plait le plus ? La mienne ne compte pas, bien entendu, mais je la dépose ici car les participations ne sont pas légion...
  • Concours carnets de recettes : Il est temps de voter !
    Trois personnes ont déposé leur petite recette estivale pour le concours. Il est temps de voter ;) Quelle recette vous plait le plus ? La mienne ne compte pas, bien entendu, mais je la dépose ici car les participations ne sont pas légion et elle est à...
  • lecture culte
    lecture culte Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee, éditions de Fallois, 2005, 347 pages Née en 1926 à Monroeville dans l'Alabama, Nell Harper Lee est connue pour son seul roman : Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, qui a obtenu le prix Pullitzer...
  • dernier adieu
    dernier adieu Avant de quitter l'île de la Réunion qui nous a accueillis pendant 6 ans, je tenais à faire un billet récapitulatif, un petit hommage. Cliquez sur les liens si vous souhaitez voyager Souvenirs ... Des paysages à couper le souffle ... Evasion,...

      délivré par Syl

Mes petites envies

logo liste d'envies